L'affaire du collier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'affaire du collier

Message par Jeggan Gorsky le Jeu 1 Juin - 21:07

En fin de soirée à Baie du Butin, quelques temps en arrière.

Le clapotis des fines vagues en bruit de fond, au loin les chutes de cascades … une odeur de mauvais rhum rôde autour de chez Nixx, en plus de fumées pas vraiment licites … des pas de plusieurs personnes sur le ponton, des voix murmurées, du gobelin, de l'humain … Le décor est planté.

Après quelques paires d'années loin de ce lieu qu'il n'aime pas, c'est la seconde fois qu'il y passe, seul, en trois semaines.


- Par ici !

Des bruits de pas pressés, puis de quelqu'un qui se cogne.

< Bonk >

- Aïe merde 'tain ! Attends moi bordel !

Pour la cinquième fois, il sort son craque-flamme pour s'éclairer, cherchant le peau verte à grandes oreilles, agacé. Une sale odeur de carburant-fusée gobelin lui pique le nez.

- Lafourgue reviens ! T'es où ?


- Iciiiiiiii !

Un bruit de talon de botte tape le ponton de deux coups secs.

Il se retourne, nerveux, le bras droit lui croisant les abdominaux, la main prête à dégainer la dague qu'il frôle de la paume. Les pupilles dilatées, il prend la direction du bruit de botte et tombe dans un cul-de-sac faiblement éclairé par une fenêtre crasseuse qui laisse filtrer la danse de plusieurs bougies. Il aperçoit la paire d'oreilles entrer la petite baraque et rapidement il lui emboîte le pas, sa main a présent bien calée sur le manche de sa dague, prêt à bondir.


- Ca t'amuse de m'faire cavaler ou quoi ?

Il entre et claque la porte derrière lui.  A peine le temps d'identifier les lieux que le gobelin souffle les bougies, les plongeant tous les deux dans le noir.

- Hmpfff écoute moi bien peau d'lézard, tu m'entourloupes et j'te garanti que tu s'ras ma descente de lit ! Mais avant ça, j'te grillerai les oreilles et tu m'regarderas les bouffer !

Il s'habitue à la pénombre, un fin clair de lune filtrant en haut des petits carreaux gris de poussières. D'un tzzziiiiing aigu et métallique, il dégaine sa dague, les nerfs à vif, cherchant les pointes d'une paire d'oreilles dans l'ombre, le souffle coupé.

- Jegg' ! Woo Jegg' reste tranquille ! On a dit qu'on fait affaire alors laisse-moi t'montrer ça !


Un bruit de planches soulevées, traînées, puis de papier froissé qui dure quelques longues secondes.

D'une torsion silencieuse et vive il fait volte-face en direction du bruit, puis s'avance à pas feutrés vers le tas de caisses qu'il avait juste eu le temps d'apercevoir, la main droite armée et levée, prête à planter.


- J'aime pas ta façon d'faire Lafourgue, pourquoi tu m'fous dans l'noir putain ?!

La voix nasillarde typique des gobelins vire au ton pressé, trahissant une bonne montée d'adrénaline sûrement mal gérée.

- Attends Jegg' attends ! T'imagines même pas le bazar si on sait que c'est moi qu'a fait mains basses, tiens regarde regarde !

Le bruit de papier cesse soudain.

Sur ses gardes et toujours en position agressive, il scrute le gobelin. Son regard se baisse sur ses mains où quelques petites pierres bien alignées brillent de mille éclats, doucement flattées par le clair de lune, le tout suspendu au bout d'une fine chaîne.


- Hmmm alors c'est ça …

Il baisse sa garde et s'avance, tendant la main gauche, les doigts agités.

- Vas y montre !

- Hélaaa Jegg' ! Noooon ! Une minute gars !


Le gobelin recule d'un petit pas, il met les mains dans son dos, planquant le butin.

- Toi tu m'as rien montré d'ton or, alors crache un peu pour voir !

Un ricanement agaçant filtre aux travers des dents pourries du gobelin.


- Hmpffff  t'es con ou tu fais exprès ? T'vois pas comment j'ai changé ? Comment j'suis habillé ? Ouais j'bosse ! Ouais j'ai des ronds ! Tiens ! V'là !

D'un geste rapide, il fourre sa main dans une poche de son cuir et en sort une bourse bien bombée qu'il écrase sur le haut du tas de caisses. Le bruit singulier d'un tintement de pièces de monnaie étouffé se fait entendre.

- T'sais pas à qui tu causes toi ! Vas y montre !

La voix glaciale et rude, il tend sa main à nouveau vers le tout vert.


- Magne-toi Lafourgue, ou j'te préviens, je viens l'chercher !

Rapiat comme tout ceux de sa race, le gobelin entr'ouvre la bourse et l'oriente vers le clair de lune, louchant sur les jolies trébuchantes, les soupesant d'un air rassuré. Il tend ensuite enfin son butin du bout des doigts, lui désignant la fenêtre.

- Va voir à la f'nêtre, tu s'ras pas déçu Jegg !

Il raccroche sa dague et se dirige vers le carreau. Les sourcils froncés et la mâchoire crispée, il l'inspecte sous toutes ses coutures. De longues secondes passent …

- On voit que dalle dans ton bocal bordel, tu pues l'embrouille et la frousse à quinze pas en plus !


Agacé, il attrape son craque-flamme pour éclairer au minimum ce qu'il tient en main. Une jolie flamme verte et dansante vient alors éclairer le coin quelques secondes. Son visage s'assombrit d'un coup, il coupe la flamme puante de carburant-fusée et fusille le gobelin d'un regard assassin.

- Ca m'amuse pas 'tain, TU T'FOUS D'MA GUEULE OU QUOI ?

- Mais Jegg' Jegg' ! Attends ATTENDS !


Le gobelin recule et se cache dans l'ombre, continuant à négocier, planqué.

- J'te promets que y a pas mieux ! Elles en sont toutes folles ! … C'est … c'est le dernier accessoire à la mode et de valeur ! DE VALEUR ! Comptes les pierres, vas-y comptes-les !

Le gobelin en panique débite un flot de paroles précipitées, se faisant tout petit.Pas convaincu, Jeggan retourne à la lueur de la lune et reprend son inspection minutieusement, les traits du visage sévères.

- Hmmm …

A nouveau le craque-flamme en main, il appuie le poussoir et se mange une flamme gigantesque qui vient lui lécher un sourcil dans un petit crépitement fin et rapide, répandant aussitôt une odeur de cochon grillé.

- Argh m'enfin ! Mais c'est quoi ce feu gnome qui marche pas !

Il balance le craque-flamme au sol violemment, cherchant le gobelin ricanant du regard.

- Vas-y Lafourgue, allume tes bougies là, parce que sinon j'sens que j'vais redécorer chez toi à ma façon !

Quelques pas traînés se font entendre, un petit craquement et le gobelin apparaît avec une petite bougie à la flamme vacillante et minuscule.

- Dépêche-toi Jegg' ! Jamais je devrais être ici !


Il s'approche et passe le bijou près de la flamme, relevant aussitôt un regard rageux sur le tout vert …

- C'est ROSE !

- Évidemment que c'est rose ! C'est de l'OR rose ! Pour les filles !  J'croyais que c'était pour ta brune moi ?! Fallait m'le dire que c'était pour toi !

- Comment ça pour moi ? …  Avec des brillants ?


Sans sommation il empoigne le gobelin par le col et le décolle pour le ramener à hauteur de son visage, l'étouffant presque en le tenant bien serré, les mots cinglants.

- Ose redire ça là juste en face, et ça s'ra les derniers mots d'ta vie pourrie !

Puis, énervé, il balance le gobelin contre la pile de caisses, la bougie s'écrasant au sol, éteinte, les plongeant à nouveau presque dans le noir. Il rafle sa bourse, la vide de deux bons tiers et empoche le reste, ainsi que le collier et ses brillants.

- Si ça lui plaît, t'auras l'reste !  Mais en attendant … j'embarque !

Il se retourne approximativement vers la porte d'entrée qu'il croit distinguer et s'avance dans la pénombre. Au moment où il lève la main pour attraper la poignée, un flash blanc aveuglant vient lui traverser l’œil juste avant que la porte ne s'ouvre tout grand et que le gobelin se perde dans les détours des ruelles, cavalant comme un dératé.. Un fin filet de sang juste né de l'arcade percutée vient aussitôt emplir son œil. Arrivé dehors, enragé, il met ses deux mains en porte-voix et hurle.

- ET POUR LE RESTE TU PEUX ALLER TE FAIRE VOIR CHEZ LES TAURENS !

Sans attendre plus, il se confond à son tour dans l'ombre et prend la direction des griffons … quelques gouttes de sang éloignées de quelques mètres traçant son chemin ... le collier à brillants en mains.
avatar
Jeggan Gorsky

Messages : 64
Date d'inscription : 27/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum