Du sang et des épices

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Du sang et des épices

Message par Panthéa Johnson le Mar 6 Juin - 15:11

Un soir de novembre, an 36.

C'en était trop pour elle.

"Vous ne pouvez pas ramper dans la boue, vous battre à mains nues et jouer au bouclier humain en espérant que les bandages tiennent ! Réfléchissez !"

Cinq fois. Cinq fois qu'elle refaisait ses bandages et qu'il n'y prêtait aucune attention. Panthéa avait juré de soigner quiconque se présenterait sur le parvis de la cathédrale, mais elle avait régulièrement envie de leur éclater la cervelle à coup de masse. Néanmoins, elle prit le temps de l'écouter, encore, et de désinfecter ses plaies avant d'appliquer un bandage tout neuf.

"- Il m'avait provoqué, ma soeur !
- Je vous ai demandé de ne pas m'appeler comme-"

La quinte de toux lui arracha l'oesophage en même temps qu'elle lui brûla les poumons. Panthéa dû s'accrocher à la table pour ne pas valser. Elle eut à peine le temps de saisir un linge propre pour recueillir le sang qu'elle crâchait en grosses quantités, et le replier rapidement pour que le patient ne s'aperçoive de rien.

"Tout va bien, ma soeur ? ... Vous avez du sang, là ..." dit-il en désignant le coin de sa bouche, le visage livide, figé dans une expression de terreur.

Ces gars se vantaient de cogner à tout va mais perdaient toute leur contenance à la vue du sang ? Panthéa soupira et s'essuya la bouche d'un revers de manche.

"Tout va bien. Promettez-moi de laissez vos bandages tranquille, à l'avenir, voulez-vous ? Et repassez demain, que je vérifie l'état de la plaie."

Elle était à bout de souffle mais parvint à se tenir assez droite pour sauver les apparences. L'homme la remercia, promit de revenir et de faire attention, et décampa hors de la cathédrale sans demander son reste.

                                                                                     ***

"Merde Théa, arrête de fumer ça."

Il lui lança un regard noir de reproches, mais dans sa phrase résonnait l'inquiétude bienveillante de l'amoureux concerné. Elle l'aimait pour ça.

"- Ca me détend. J'en ai besoin.
- Ca te tue. C'est à cause de ça que tu crâches tout le temps. C'est répugnant.
- De toute façon je vais en mourir. C'est trop tard. Donc autant que je me fasse plaisir, non ?"

Il haussa les épaules et afficha une mine étonamment triste et renfrognée.

"- T'es vraiment idiote. Si j'avais su que t'en avais pour quelques mois, jamais je n'aurais engagé de relation avec toi !
- Je sais. Pardonne-moi."

Sa pique n'avait pas eu l'effet escompé. Panthéa semblait si résignée quand elle parlait de la sorte.

"- Qu'en a dit le druide ?
- Il ne veut pas prendre de risque. Et puis, c'est de ma faute, je n'ai pas pris soin de mon corps, donc il ne se sent pas apte à soigner le cancer si c'est moi qui l'ai sciemment provoqué."

L'homme poussa un juron et soupira.

"- J'irai en parler à Jum'Sha.
- Jum'Sha ? Le Troll ?
- Ouai."

Il lui déposa un baiser sur la joue et fila. Son compagnon n'aimait pas s'éterniser. Il n'aimait pas les aurevoirs non plus. Il l'aimait elle et avait peur de la perdre, ça le rendait grognon.
Panthéa tira sur sa cigarette et souffla la fumée en une longue colonne vers le ciel étoilé. Deux mois, c'était ce qu'on lui avait donné en sondant son corps. Elle le savait depuis longtemps. Elle avait tenté de repousser la nécrose des tissus en faisant pulser la Lumière dans ses veines et ses muscles, en vain.
Ses derniers jours seraient ryhtmés par le dégréable bruit de sa respiration sifflante et de ses quintes de toux.
avatar
Panthéa Johnson

Messages : 64
Date d'inscription : 18/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum