Naissances au Domaine de Saintange.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Naissances au Domaine de Saintange.

Message par Margarethe d'Alun le Jeu 8 Juin - 11:18

Iseryn de Saintange a écrit:La journée avait bien commencé. Elle s’était levée et avait pris son petit déjeuner avec Aby’ et Eudes. Certes, son ventre la tiraillait ce matin. Un peu plus que de coutume. Mais Gabrielle avait été catégorique. Une contraction... Ça dure et ça fait mal.
- Ma fille, tu n’auras aucun doute quand ça commencera.

Les idées tournaient dans sa tête depuis l’autre soir. Et si tout ne se passait pas si bien ?... La grossesse lui avait déjà causé quelques tracas et les derniers jours, la chaleur… Ajoutés à la pesanteur de son ventre, commençaient à éroder son moral.
Alors qu’elle vaquait à quelques occupations, écrivant au Domaine afin de prendre des nouvelles, force fut de reconnaitre que les choses semblaient se préciser. Les tiraillements revenaient, régulièrement… Et cela commençait à perturber sa concentration.
Se dirigeant vers la cuisine, elle croisa Berthille. Elle essaya tant bien que mal d’éluder les questions, mais il faut avouer que la dame ne s’en laissait pas conter et la renvoya s’allonger en attendant que les douleurs se fassent plus fortes.
Obéissante, pour une fois, la Baronne s’allongea avec un livre. Une heure passa, et la baronne commença à faire appel à la Lumière, cherchant à soulager les quelques contractions qui se faisaient plus régulières et plus fortes.

avatar
Margarethe d'Alun
Admin

Messages : 216
Date d'inscription : 03/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://dispensaire.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naissances au Domaine de Saintange.

Message par Eudes de Saint-Ange le Jeu 8 Juin - 21:55

Le baron avait été clair, à la moindre suspicion, il avait exigé à ce qu'on le fasse appeler. Bertille connaissant bien le baron et ne voulant prendre aucun risque, ne tenu pas compte des recommandations d'Iseryn. Car autant le jeune baron pouvait se montrer compréhensif autant il y avait des sujets avec lesquels il était intransigeant ! Et celui la en était un.

Il arriva donc en trombe, l'air inquiet sur le visage, heurtant une femme de chambre sur son passage.
" OU EST ELLE ? "

Bertille alerté par tant de raffut se posta face au Baron et le pris à part. Bertille avait beau être une employée du Baron elle était devenu au fil des ans un peu comme " de la famille", elle l'avait vu grandir, elle l'avait vu souffrir lors de la perte de ses parents et du coup elle pouvait se permettre de réprimander le baron comme une mère aurait pu le faire.

" Baron, vous allez commencer par vous calmer ! et m'écouter ! "

Eudes ouvre la bouche mais Bertille ne le laisse pas s'exprimer et lui racontera tout ce qu'il voulait savoir, une fois "calme", elle le laissera monter au chevet de sa femme. Avant de grimper à l'étage il demandera à Bertille d'envoyer un messager afin de faire mander le docteur, sur le champs !

En arrivant dans la chambre, il toque à la porte et rentre en adressant un sourire à sa femme, il ne fallait pas qu'il cède à la panique et qu'il se montre rassurant ! Il saisira la main de sa femme et lui déposera un baiser sur le front.

avatar
Eudes de Saint-Ange

Messages : 3
Date d'inscription : 08/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naissances au Domaine de Saintange.

Message par Margarethe d'Alun le Jeu 8 Juin - 22:30

Il avait été convenu, entre le couple des Saintange et le Docteur d'Alun que dès que les premières vraies contractions se feraient sentir, ils la feraient mander afin qu'elle puisse venir assister la jeune Dame.

Margarethe sortait d'un déjeuner avec son amie Amelie,  lorsqu'un jeune messager était venu en courant la chercher alors qu'elle venait tout juste de s'installer devant le dispensaire avec un café, assise sur le petit banc aux abords de la porte.

"Madame le docteur !!! Madame le docteur !!!! Faut venir, elle a dit !!!".

Encore bouleversée et songeuse suite à son déjeuner et la conversation avec Amelie, Margarethe s'était levée en souriant d'entendre cette voix encore enfantine la héler. Les couleurs de la maison de Saintange sur le plastron du messager la firent immédiatement redescendre sur terre.

"Que se passe-t-il ? Le travail a commencé ?".

Le jeune garçon était essoufflé, ses yeux papillonnaient d'excitation, il avait un message à délivrer et peu importait ce que la dame disait, d'ailleurs il ne voyait pas de quel travail elle parlait.

"Faut venir, madame le docteur ! Dame Iseryn, elle a mal et Berthille elle a dit qu'il fallait pas attendre que les bébés ils sortent tous seuls ! Alors faut venir tout de suite, elle a dit Berthille !".


Margarethe posa gentiment sa main sur la tête du jeune messager.

"Bien, calme-toi. Attends moi là. J'arrive tout de suite, le temps de prendre ma trousse et de prévenir les chefs de service".

Mais le jeune messager piaffait, jamais il ne réussirait à se calmer, quand bien même elle l'aurait obligé à s'asseoir devant une assiette pleine de madeleines. Elle esquissa un sourire presque maternel et pressa son bras d'une douce pression pour accompagner ses paroles.

"Bon.. File devant et va dire dire à.. Bertylle qu'elle prépare de l'eau bouillante, en grande quantité, des linges propres et tout le nécessaire pour les bébés, je te suis".

Le garçon ne se fit pas prier et fila comme une flèche vers le manoir urbain des Saintange.

Une quinzaine de minutes plus tard Margarethe se présentait au manoir, calme mais sous pression, souriante mais tendue. Car même si ce n'était pas son premier accouchement, il y avait là deux petits êtres qui devaient faire leur entrée dans le monde avec un peu d'avance et deux jeunes parents qu'elle savait inquiets et quelque peu ignorants des dangers et douleurs de ce genre d'événement.

Il s'agissait donc d'être professionnelle, avant toutes choses.
avatar
Margarethe d'Alun
Admin

Messages : 216
Date d'inscription : 03/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://dispensaire.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naissances au Domaine de Saintange.

Message par Iseryn de Saint-Ange le Ven 9 Juin - 21:15

On lui avait promis des douleurs de mille morts. On lui avait parlé de longues heures de travail... Le fait est que les choses allèrent bien plus vite que prévu pour une première naissance. Ah mais, qui dit plus court, dit plus intense!
Si au début, la Baronne géra les douleurs en faisant appel à la Lumière, elle fut bientôt incapable de le faire.

Elle avait demandé à ce que l'on ne dérange pas Eudes trop tôt, mais fut rassurée de le voir arriver dans la chambre. Rassurée, mais aussi contrainte à maitriser ses émotions, pour lui et pour Aby qui devait se demander ce qu'il se passait.

Broyant la main de son époux à chaque nouvelle contraction, Eudes n'échappa aux insultes et aux cris que grâce à l'éducation de sa femme et la formation rigoureuse des paladins.

Cela dit, si elle ne le releva pas ce jour là... Elle bénit la Lumière qu'Eudes ai décidé de déroger aux habitudes masculines habituelles et ai choisi de la réconforter plutôt que d'attendre dans le couloir en attendant les nouvelles.
avatar
Iseryn de Saint-Ange

Messages : 5
Date d'inscription : 08/06/2017
Age : 26
Localisation : Domaine Cernet Saint-Ange

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naissances au Domaine de Saintange.

Message par Margarethe d'Alun le Sam 10 Juin - 17:55

La maisonnée était en alerte mais l’on sentait qu’en ces lieux vivaient des personnes qui avaient de l’éducation. Pas de cris ou de gestes inconsidérés, l’excitation de l’événement était palpable mais rien ne venait véritablement troubler le sentiment de sérénité travaillée qui se dégageait du jeune couple lorsqu’ils étaient venus la voir quelques jours plus tôt au dispensaire.

La gouvernante Berthille attendait le Docteur d’Alun et Margarethe fut rapidement conduite à la chambre de la Dame de Saint-Ange. Elle semblait déjà bien affectée par les douleurs mais réussissait à n’en rien montrer, ou si peu. Par contre, la présence de le petite fille alerta  immédiatement le médecin. Sans animosité mais avec fermeté elle se dirigea donc vers l’enfant après avoir salué le jeune couple et posé son matériel sur une table.

“Bonjour, comment tu t’appelles dis moi ?” Margarethe s’était accroupie devant l’enfant.
“Moi c’est Aby “ répondit la petite fille dans un sourire un peu contrit, l’inquiétude l’ayant déjà gagnée.
“Et moi je suis Margarethe” répondit le médecin dans un sourire attendri. “Dis moi Aby, je suppose que tu connais très bien cette maison ?”
La petite fille, accrochée aux jupes de la gouvernante qui avait accompagné Margarethe, hocha la tête vivement.
“Hum.. alors tu pourrais m’aider… c’est un peu compliqué, je le sais, mais tu me sembles bien débrouillarde… tu crois que tu aurais envie de m’aider. Je viens pour la première fois ici et je ne vais pas savoir trouver tout ça toute seule…”.

Tout en parlant Margarethe adressait un petit sourire complice à Berthille, espérant que cette femme d’expérience comprenait ses craintes de laisser une enfant assister à un accouchement. Berthille caressa la tête de l’enfant. “Ca… c’est sûr, il n’y a pas plus débrouillarde que notre Aby. De quoi avez vous besoin, Doc.. Margarethe, nous allons vous trouver ça.”

Margarethe se releva et après un sourire vers le jeune couple pour s’assurer qu’ils comprenaient eux aussi tous deux qu’elle était son intention, elle chercha dans sa sacoche de quoi écrire et griffonna une longue suite de mots. “Et bien… j’ai besoin de beaucoup de choses différentes, qui doivent se trouver dans différentes pièces de la maison… cela va te prendre un peu de temps, peut-être faudra-t-il même que tu aides à  fabriquer certaines d'entre elles, Aby, mais cela m’aidera vraiment beaucoup… “.

Enfin elle tendit le mot à Berthille qui se mit à le lire à voix haute sous le regard attentif d’Aby.

“Deux morceaux de ruban rose, et deux autres de couleur bleue, chaque morceau de 15 centimètres, très précisément, du fil assorti aux deux rubans et une aiguille à coudre, plusieurs aiguillées de fil à broder blanc et une aiguille à broder,  une petite brosse à cheveux en fil de soie, deux grandes serviettes de toilette en coton très doux, un grand verre de lait tiède avec trois cuillerées de miel  d’acacia dissous dedans, plusieurs tranches de brioche aux raisins d’Austrivage, plusieurs tranches de cake aux cerises confites des Carmines, une cafetière remplie d’un chocolat chaud vanillé, une sucrière avec du sucre brun en poudre, des tasses , des soucoupes et des cuillères, et enfin, un bouquet de fleurs du jardin fraîchement coupées”.

Betthille ne put réprimer un sourire en terminant sa lecture pour Aby. La petite fille observait Margarethe avec des yeux ronds. “Ca en fait des choses.. “.

Le Docteur d’Alun se remit face à la petite fille, accroupie à son niveau. “Oui, cela fait beaucoup de petites choses différentes, mais elles sont toutes très importantes aujourd’hui. Tu veux bien t’en occuper pendant que je m’occupe de ta maman ? Dame Berthille va peut-être t’aider un peu ? Ou trouver quelqu’un qui t’aidera ?”.

La gouvernante avait déjà reçu l’ordre muet du jeune couple qui comprenait fort bien qu’une toute petite fille comme Aby n’avait pas sa place dans cette chambre à ce moment précis. Elle entraîna Aby vers la porte. “Allez.. il y en a du travail à faire là… il faut que je te trouve une aide efficace… peut-être la cuisinière.. et puis ensuite la femme de chambre, qu’en penses-tu ?”.

C’est alors seulement là, une fois l’enfant sortie, que Margarethe reprit son attitude neutre et professionnelle. Elle s’avança vers le lit et s’adressa à la jeune femme. “Bien.. comment allez vous  Dame Iseryn ? Les contractions vous viennent à quel rythme ? Avec quelle amplitude ? Je vais devoir vous ausculter, voir où en est le col de l’utérus et évaluer l’avancée du travail”.

Elle apporta sa sacoche sur le lit et regarda Eudes de Saint-Ange.
“Souhaitez vous rester tout au long de l’accouchement Messire ? Pour le moment il n’y a rien qui puisse choquer mais.. une fois que nous en serons à la naissance, il se pourrait que vous regrettiez d’avoir été présent.. “. Elle leur adressa à tous deux un sourire bienveillant. “En avez vous parlé ? Je ne suis pas comme certains de mes confrères qui relèguent le père dans les cuisines ou le salon, mais j’ai besoin de savoir à l’avance comment je vais pouvoir… vous gérer, l’un et l’autre”.
avatar
Margarethe d'Alun
Admin

Messages : 216
Date d'inscription : 03/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://dispensaire.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naissances au Domaine de Saintange.

Message par Iseryn de Saint-Ange le Dim 11 Juin - 18:10

Bien entendu... La Baronne porta peu d'attention à ce que disait le Médecin. Elle était bien trop occupée à profiter des moments de répit entre chaque vague de douleur.
Évidemment qu'Aby devait quitter la pièce et Iseryn apprécia la façon délicate dont le médecin venait de trouver à occuper la petite. Cette dernière veillerait sans doute à ce que chaque objet soit trouvé et ramené au médecin.

Aux questions du médecin, elle ne sut répondre... A quel rythme? Trop rapproché pour qu'elle oublie ce qui lui arrivait... l'amplitude? Ciel, si son éducation n'avait pas été ancrée au fond d'elle... Elle aurait sans doute été presque vulgaire.

Aussi, finit elle par répondre, entre deux contractions, qu'elle laissait le médecin prendre les décisions qu'elle jugeait nécessaire.

- Si j'osais.. Je vous demanderais que cela en finisse au plus vite... Faites ce que vous voulez mais faites que cela s'arrête.

Mais la phrase n'était pas finie que la jeune femme broyait à nouveau la main de son époux, se mordant la lèvre inférieure pour ne pas laisser échapper de cri qui pourrait inquiéter son entourage.

De son côté, Berthille, discrète mais efficace, aura confié Aby à une jeune aide cuisinière et aura préparé tout ce qu'on lui aura demandé.
Ainsi, eau chaude, linges propres seront apparus dans la pièce en moins de temps qu'il ne faut pour le dire.
Il n'est cependant pas difficile de deviner que la gouvernante s'était préparée de longue date à cet évènement important dans la famille qu'elle servait depuis tant d'années.

Eudes, celui qu'elle avait connu petit et facétieux, drôle et farceur devenait père.
avatar
Iseryn de Saint-Ange

Messages : 5
Date d'inscription : 08/06/2017
Age : 26
Localisation : Domaine Cernet Saint-Ange

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naissances au Domaine de Saintange.

Message par Eudes de Saint-Ange le Dim 11 Juin - 21:28

La vie est faites de choix. Et en général, les questions amènent plusieurs réponses, je dis bien en général . Car là, dans cette situation et à la question du médecin il n'avait guère le choix. Même s'il avait voulu s'éclipser, la main de sa femme l'en empêchait.
Ho bien sur il aurait pu se dérober à cette "étreinte" même si  sa douce et délicate femme avait actuellement la poigne d'un Vrykul. Non pas qu'il ait déjà serré la main d'un de ces demi-géants nordique mais il se l'imaginait.
Bien sur qu'il aurait pu,  mais c'était hors de question qu'il abandonne sa femme,  déjà qu'il se sentait impuissant face à ses douleurs alors attendre dans le couloir était inconcevable. SI sa présence pouvait aider son petit vrykul d'un soir alors il resterait . Il tâcherait de la rassurer de l'apaiser de lui donner la force de mettre sa descendance au monde.

Les propos du docteur le surprirent, comment pouvait il regretter d'être auprès de sa femme quand elle avait besoin de lui ? Mais au lieu de tergiverser en parole il se contenta d'un :

" Je reste auprès de ma femme. "

Il ne comprenait pas tous les termes que le docteur employait, col de l’utérus et autre mais après sa bourde avec la perte des os il ne montra rien et s'occupait de sa femme passant une main dans ses cheveux alors que l'autre était réduite en compote.
Rien sur son visage ne laissait transparaître, il restait droit et calme comme à son habitude.
avatar
Eudes de Saint-Ange

Messages : 3
Date d'inscription : 08/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naissances au Domaine de Saintange.

Message par Margarethe d'Alun le Lun 12 Juin - 11:07


“Dame Iseryn… je ne peux rien faire qui puisse accélérer le cours des choses, j’en suis sincèrement désolée. Il va falloir prendre patience et laisser faire Dame Nature”.


Le médecin-chef venait de vérifier l’avancée du travail et tentait de ne pas trop montrer ce qu’elle en avait conclu. L’accouchement était  bel et bien lancé mais il fallait probablement compter encore trois ou quatre heures avant l’expulsion proprement dite. Et au vu de ce que la jeune femme endurait déjà, cela risquait de devenir compliqué.

“Ce que je peux faire pour vous aider est de vous permettre d’affronter les contractions de façon moins violente, en les accompagnant avec votre respiration. Si Messire de Saint-Ange veut bien essayer de vous aider… Je peux vous montrer, c’est un coup à prendre et affaire de concentration ensuite… Voulez vous que nous essayions ?”.

Le Docteur d’Alun parlait le plus calmement possible, observant du coin de l’oeil le visage de la jeune parturiente et préparant le nécessaire pour l’accouchement qui se déroulerait, au mieux, en fin d’après-midi. La petite Aby aurait largement le temps de trouver les objets demandés.

Les deux époux, un peu surpris par la proposition, se demandant peut-être s’il n’y avait pas meilleur moyen que de simplement “respirer”, se mirent finalement d’accord en silence et Margarethe leur montra, avec une tranquille assurance, comment une respiration contrôlée pouvait effectivement atténuer les douleurs, sans pour autant les effacer.

Elle demanda ensuite à la jeune femme de se mettre debout afin que le poids des foetus vienne peut-être accélérer le travail d’expulsion et incita l’époux à accompagner en marchant sa femme pour faire le tour de la pièce plusieurs fois de suite.

Margarethe demanda ensuite du thé et la petite fille fut autorisée à venir voir ses parents avec la gouvernante qui apporta le plateau.

Les époux déambulèrent ainsi pendant deux heures, l’époux essayant de soutenir sa dame, et la jeune femme essayant, elle, de rester sereine et souriante, même si cela lui en coutait de plus en plus au fil du temps.

Le médecin dérogea à ses principes médicaux profanes en faisant appel à la Lumière pour calmer les douleurs de la jeune femme, lorsque les contractions devinrent trop rapprochées.

Le temps s’écoula donc lentement, ou du moins à son rythme propre, comme il sied depuis la nuit des temps lorsque la Nature reprend ses droits, jusqu’à ce que, enfin, la jeune femme debout au bras de son époux ne s’alarme d’un liquide qui dégoulinait sur ses jambes jusqu’à terre.

“C’est la perte des eaux, Dame Iseryn, tout cela est normal et naturel, ne vous inquiétez pas. Je pense que nous allons pouvoir enfin nous mettre au travail. Allongez vous, je vous prie. Vos enfants sont sur le point de voir le jour…”.
avatar
Margarethe d'Alun
Admin

Messages : 216
Date d'inscription : 03/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://dispensaire.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naissances au Domaine de Saintange.

Message par Iseryn de Saint-Ange le Lun 12 Juin - 21:24

Il est des moments où garder son calme légendaire devient compliqué... Voir ce médecin énoncer une pareille réalité *il faut laisser faire la nature* aurait pu en faire partie. Après tout, il est facile de parler ainsi alors qu'on ne souffre de rien.
Heureusement, une contraction vint arrêter cet élan et Iseryn se contenta de serrer les dents.

Concernant la proposition du médecin... Marcher, faire des exercices de respiration... A vrai dire, si on lui avait dit que marcher sur les mains arrangerait les choses, voire la chandelle. Iseryn l'aurait fait à l'instant même!

Alors, elle se prêta au jeu. A défaut de diminuer la douleur, cela demandait une certaine concentration et déviait un temps soit peu son esprit de la douleur qui lui vrillait le ventre régulièrement.

Oh... Si on lui avait demandé si elle voulait d'autres enfants, elle répondrait sans doute à ce moment là, qu'elle adopterait les suivants si on le lui proposait... Aby' était arrivée sans que cela coûte, physiquement en tout cas! Évidemment, ils avaient traversé des moments difficiles, mais c'était derrière eux, à présent.

Alors, elle marcha... Souhaitant accélérer les choses, proposant même dans une sourire un peu crispé de courir autour de la maison afin de les aider à sortir.

Quand Aby passa les voir, elle prit sur elle, mais chuchota bientôt à Eudes de la faire sortir, ne voulant pas qu'Aby' se souvienne de ce moment comme celui où Iseryn avait eu mal.

Quand elle sentit le liquide glisser le long de ses jambes, une seule chose lui vint en tête, c'était la phrase du médecin le soir de leur visite.

- Venez immédiatement, cela pourrait être dangereux pour les bébés.

Un moment, la panique la gagna et elle se demanda si les choses étaient en train de se compliquer comme l'avait laissé entendre Alun...

Ce n'est qu'en entendant la dernière phrase, vos enfants vont arriver qu'Iseryn comprit qu'enfin, la fin était proche.

A ce moment là.. Il est évident qu'elle ne pensait qu'à la fin de ce calvaire, mais en fait... Ca en était fini aussi de leur calme à deux.
avatar
Iseryn de Saint-Ange

Messages : 5
Date d'inscription : 08/06/2017
Age : 26
Localisation : Domaine Cernet Saint-Ange

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naissances au Domaine de Saintange.

Message par Margarethe d'Alun le Mer 14 Juin - 10:07

Si le temps du travail fut long, l’expulsion des deux faux jumeaux, garçon et fille, fut par contre assez rapide. Nés prématurés de trois semaines, les deux enfants n’étaient pas bien gros, quoiqu’en parfaite santé et il n’y eut besoin ni de scalpel ni de cuillères médicales di d’objet d’aucune sorte pour les aider à sortir de leur antre et voir le jour.

La jeune dame se révéla plutôt courageuse bien qu’angoissée et l’époux resta tout près d’elle, visages collés l’un à l’autre dans la concentration respiratoire, évitant par là même à la demande du médecin de “l’encombrer” là où elle oeuvrait.

Il s’agissait surtout pour le médecin-chef d’éviter au jeune père d’avoir une vision de l’intimité transformée de son épouse. Margarethe avait trop souvent vu des jeunes pères, déjà bouleversés par la douleur vécue par leur épouse, se trouvés profondément choqués par la vision d’une intimité ensanglantées, écartelée voire même déchirée.

La naissance était un moment émouvant, intense, sublime même, mais il restait tout de même un acte d’une violence telle que peu d’hommes pouvaient affronter sans ciller.

Une fois mis au monde, les deux enfants furent rapidement lavés et préparés par Berthille selon les directives du médecin  tandis que Margarethe finissait de remettre en état la jeune dame, satisfaite de n’avoir pas besoin, de surcroît, d’avoir à recoudre les chairs.

Enfin les deux petits êtres furent placés dans les bras des deux parents, abasourdis d’en être les créateurs. Margarethe et Berthylle montrèrent à la maman comment donner le sein, un geste certes naturel mais néanmoins difficile lorsqu’on l’appréhendait pour la toute première fois. Puis on appela Aby et tandis qu’elle arrivait ébahie au chevet de ses deux nouveaux frère et soeur, Margarethe glissa à l’oreille de la jeune dame.

“Je vous laisse Dame Iseryn, reposez vous. J’ai fait préparer des petits biberons d’eau sucrée, si vous ne réussissez pas à allaiter comme il le faudrait. Surtout ne vous inquiétez pas, les montées de lait peuvent prendre quelques heures, mais la Nature est bien faite, vous verrez. Je repasserai demain vérifier que tout va bien. Et je vous donnerai, si vous le souhaitez, quelques conseils pour vos deux nouveaux nés… ainsi que pour votre aînée, qui va avoir besoin, encore plus maintenant, de toute votre attention”.
avatar
Margarethe d'Alun
Admin

Messages : 216
Date d'inscription : 03/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://dispensaire.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naissances au Domaine de Saintange.

Message par Eudes de Saint-Ange le Jeu 15 Juin - 21:21

Eudes assistait sa femme aussi bien qu'il le pouvait, à vrai dire il n'avait pas été préparé à cela et quand bien même il n'aurait pas pensé que cela se passerait ainsi.

Eudes la rassurait et l'encourageait, elle était sa priorité, il s'essaya même à la respiration sans pour autant coller son visage à celui de sa femme afin de lui laissant de l'air. Mais ce n'est pas pour autant qu'il fourra son visage dans l'intimité de sa femme, pour une multitude de raisons, mais les principales étant qu' il y aurait eu un embouteillage et cela aurait été fâcheux pour la suite des événements, ensuite il pensait et à juste titre qu'il y avait des occasions plus appropriées et plus agréables pour le faire et pour finir il n'aimait pas le faire en public.
Aussi il respecta la pudeur de sa femme et se concentra sur son regard laissant travailler le docteur gardant pour lui un tas de sentiments étranges qui se mêlaient.
avatar
Eudes de Saint-Ange

Messages : 3
Date d'inscription : 08/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naissances au Domaine de Saintange.

Message par Iseryn de Saint-Ange le Ven 16 Juin - 19:20

Iseryn ne garda pas grand souvenir de ces instants là. Après la marche, les exercices de respiration, la maitrise de soi, la fin de tout ceci approchait.
Oh... Il est à noter qu'entre deux contractions, elle cherchait à faire bonne figure. Elle reprenait son souffle et surtout, cherchait à ce qu'il soit fier d'elle, de ces moments là. Oh, elle savait qu'il le serait quoiqu'il arrive, et pourtant, elle voulait lui montrer que même là, elle arrivait à faire face. Plus tard, elle lui dirait sans doute que c'est sa présence qui l'avait aidée et encouragée tout ce temps.

Au premier cri de son premier né, elle lâcha un rire nerveux, sans doute pour cacher le mélange d'émotions qui venaient de l'envahir.
Redressant la tête, elle chercha à rencontrer du regard celui ou celle qui avait rythmé ses nuits de coups de pieds et de ballets divers.
Un sourire radieux naissait déjà sur son visage quand la nature lui rappela qu'ils ne faisaient pas comme tout le monde et qu'il fallait recommencer encore...
Souffler, pousser.. Tenter, dans ce flot d'émotions, d'écouter les consignes qu'on lui assénait. Heureusement, son corps lui dictait à cet instant précis ce qu'elle devait faire et il ne fallut pas attendre longtemps avant qu'un second cri, vienne se joindre au premier.

Fichtre.. Voilà qu'à deux, ces minuscules êtres envahissaient la pièce de leurs cris vigoureux. Cela promettait sans doute des nuits agitées.

En attendant qu'on lui ramène ses deux enfants, la jeune épouse, fatiguée prit le temps de regarder Eudes, lui lançant un regard victorieux. Elle avait réussi. Elle relâcha sa poigne sur la pauvre main maltraitée avec une moue contrite.

Elle murmura quelques mots à son époux, emplis de tendresse et de reconnaissance.

Enfin, on lui présenta ses deux enfants... Un garçon et une fille... La fille bien qu'en parfaite santé était restée plus menue que son frère. Peu importe, car à ce moment là, ils étaient sans doute les plus belles merveilles du monde qu'on lui présenta.

Elle écouta sagement les conseils concernant l'allaitement, réprimant un petit soupir d'agacement qu'on vienne déranger cette rencontre avec ces choses là. Avant qu'elle ne commence, elle proposa à Eudes de s'éclipser s'il le désirait, estimant qu'il ne tenait pas forcément à assister à ce passage.
avatar
Iseryn de Saint-Ange

Messages : 5
Date d'inscription : 08/06/2017
Age : 26
Localisation : Domaine Cernet Saint-Ange

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naissances au Domaine de Saintange.

Message par Margarethe d'Alun le Sam 17 Juin - 17:18

Le lendemain en début d'après midi, Le Docteur d’Alun se présenta au domicile des Saint-Ange.

Comme elle s’en doutait la jeune accouchée n’avait que très peu et assez mal dormi, les deux jumeaux ayant réclamé leur mère sans bien évidemment se soucier de son sommeil ou de sa fatigue.

Heureusement pour la maman la gouvernante avait su l’aider et même suppléer aux tétées de la nuit, grâce aux biberons d’eau sucrée préparés la veille. Il était évident que même si la jeune Dame semblait vouloir tout gérer seule, cela allait être impossible avec des jumeaux.

Aussi Margarethe s’était-elle déjà mise en quête d’une nourrice, cherchant depuis deux semaines parmi les mamans du quartier commerçant une jeune femme désireuse d’avoir une petite activité d’appoint.  Elle avait donc demandé à la jeune Salina, la femme d’un boulanger, de passer voir la gouvernante au préalable, envisageant une présence quotidienne le temps que les bébés soient sevrés. Ceci au cas, bien sûr, où la Dame de Saint-Ange souhaiterait faire profiter ses jumeaux d’un allaitement maternel efficace.


Une fois arrivée dans la chambre de la jeune mère, le Docteur d’Alun fit tout d’abord sortir tout le monde afin d’ausculter en toute intimité la jeune accouchée. La Dame se portait au mieux, et le médecin fut heureuse de lui assurer que tout semblait en ordre et qu’aucune complication post-accouchement ne se présentait.

Sans forcer elle proposa ensuite de voir avec elle comment se déroulait l’allaitement, si la montée de lait démarrait correctement et si la Dame avait pu discuter avec Berthille au sujet de la nourrice, lui expliquant qu’elle ne pouvait envisager de s’occuper seule de jumeaux, quand bien même elle serait motivée et vaillante.

Enfin, lorsque tout ce qui concernait la maman et les deux bébés fut bien éclairci, Margarethe d’Alun donna quelques conseils sur l’éducation de l’aînée, expliquant que si les deux parents voulaient que tout se passe au mieux pour la petite Aby, il fallait l’impliquer dans cette nouvelle vie afin qu’elle ne sente ni exclue ni dépassée. Devenue soeur aînée de deux enfants qu’elle pouvait très bien voir comme deux concurrents dans le coeur de ses parents, Aby devait, selon le médecin, se voir confier quelques petites tâches afin de sentir utile et même importante, d’autant plus qu’elle était une enfant adoptée et devait le savoir, intimement, quand bien même cela lui aurait été caché.


Après quelques deux heures passées au domicile des Saint-Ange, le docteur d’Alun rentra au dispensaire satisfaite d’avoir pu encore une fois accomplir la mission qu’elle pensait être la sienne, participer du mieux qu’elle le pouvait au bien-être et à l'épanouissement de son prochain.
avatar
Margarethe d'Alun
Admin

Messages : 216
Date d'inscription : 03/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://dispensaire.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naissances au Domaine de Saintange.

Message par Iseryn de Saint-Ange le Dim 18 Juin - 19:03

Evidemment que la nuit avait été courte. Elle avait été entrecoupée par les jumeaux, et mêlée d'un certain trop plein d'émotions.

Iseryn ne pu retenir un sourire amusé quand le médecin revint la voir. Il était évident que le médecin n'avait pas conscience qu'elle était mariée au plus merveilleux des époux et que le sujet d'une nourrice avait déjà évoqué. D'ailleurs, le connaissant, il devait déjà avoir discuté avec Berthille de ce point là.

- Ne vous en faites pas, s'il existe une personne qui veille sur mon bien être et celui de ses proches, c'est bien Eudes.

Iseryn ne s'inquiétait pas de cet aspect là. Eudes avait déjà montré par le passé à quel point, ce genre de détails de la vie quotidienne ne lui échappait pas. Et une choses était sûre, son bien être à elle était toujours sa priorité.

Concernant Aby, Iseryn retrouva son sourire amusé.

- Docteur d'Alun. Concernant Aby', elle est au courant que nous l'avons adoptée puisque cela date de quelques mois. Et cela fait quelques fois que nous parlons de cela.
Oui, Aby a pensé que nous pourrions la rendre puisque nous avions des bébés, mais nous l'avons toujours rassurée sur ce point. Eudes a déjà pensé à un présent précis pour ces jours et... Je crois que j'ai une idée pour lui réserver du temps à elle et à moi.
Alors, je vous assure, ne vous inquiétez pas pour elle. Nous sommes conscients des chamboulements que l'arrivée de ses petits peut créer et nous veillons à la rassurer au quotidien.


Une fois, ces deux points éclaircis, Iseryn posa bien plus de questions sur la santé de ses enfants et surtout, ne cacha pas son impatience pour rentrer au Domaine. Si la maison en ville était fort agréable, le Domaine lui manquait terriblement et elle rêvait de se poser enfin, chez eux, entourés de sa nouvelle petite tribu.
avatar
Iseryn de Saint-Ange

Messages : 5
Date d'inscription : 08/06/2017
Age : 26
Localisation : Domaine Cernet Saint-Ange

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naissances au Domaine de Saintange.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum