Copie de la lettre envoyée à Dame Sacco-Beckris, via la Garde Urbaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Copie de la lettre envoyée à Dame Sacco-Beckris, via la Garde Urbaine

Message par Margarethe d'Alun le Jeu 15 Juin - 10:47

Lettre ayant été envoyée aux deux gardes Lewer et Trombl'argent ainsi qu'au Sergent Chef Milburn afin que, d'une part, ils la fassent parvenir à Dame Sacco-Beckris pour clore l'incident et que, d'autre part, ils la conservent en leurs archives pour preuve de notre bonne volonté.







Dispensaire de Hurlevent
Place d’Armes
Hurlevent
Mme D. Sacco Beckris
Taverne La Chope Sucrée
Hurlevent


Hurlevent, le 15/06/37

Madame,

Par la présente et afin de mettre, je l'espère vivement, un terme définitif à cette bien triste histoire entre Mina Stein et le Dispensaire, je vous prie de bien vouloir accepter mes excuses pour ma réaction un peu trop vive hier soir, réaction qui faisait suite à mon dernier passage dans votre établissement pour y boire gentiment un verre en compagnie de mon équipe médicale.

En effet, n’étant pas moi-même consommatrice d’alcool fort et n’ayant pas connaissance de vos coutumes professionnelles, j’ai cru, à tort, que le prix affiché sur votre carte pour le rhum que je souhaitais offrir au Docteur Johnson, à savoir 70 cuivrées, ne pouvait sans raison valable être sujet à dépassement et ne pouvait donc pas avoir été, sans intention malveillante, porté à une dorée, à savoir le salaire mensuel d’un citoyen lambda. Ce qui explique, mais n'excuse pas j'en conviens, la plainte déposée contre Mademoiselle Stein hier soir.

Néanmoins, et bien que comprenant que ces pratiques puissent être motivées par une volonté de trier votre clientèle sur le volet, je suis au regret de préciser que désormais nous ne pourrons plus venir nous distraire dans votre charmant établissement, n'ayant pas les moyens, mon personnel et moi-même hélas, d'honorer vos tarifs, qui plus est sans en connaître la valeur avant de commander.

Par ailleurs, je profite de cette missive, souhaitée par la Garde Urbaine pour clore ce malheureux incident, pour préciser que je n'ai absolument rien contre aucun membre de votre personnel, ni contre qui ce soit dans cette ville. Cela serait contraire à mon engagement de médecin, engagement qui fait de moi ce que je suis.

A dire vrai, je suis personnellement ravie de constater que Mademoiselle Stein se porte comme un charme depuis la semaine passée en soins au dispensaire. Je n’oserais louer le seul travail de l’équipe soignante mais constater qu’elle ait pu sortir - contre ma volonté et avec décharge -  le lendemain même de son retour de coma, démontre tout de même l’efficacité de notre travail, nonobstant bien évidemment la belle et fougueuse personnalité de votre serveuse.

On ne peut que féliciter une telle assiduité au travail et je comprends tout à fait combien il est important d’encourager son personnel à persévérer sur la voie professionnelle que l'on choisit de suivre, ayant moi-même à coeur d’encourager la bienveillance et l’honnêteté au sein de mon équipe.

Aussi, c’est bien volontiers que je vous réitère mes excuses, au nom du Dispensaire tout entier.

Vous souhaitant prospérité pour la poursuite de votre activité, et bonne santé à l'ensemble de votre personnel,  je me permets de vous adresser, chère Madame, l’expression de mes salutations cordiales et distinguées.



Margarethe d’Alun
Pour le dispensaire de Hurlevent
avatar
Margarethe d'Alun
Admin

Messages : 216
Date d'inscription : 03/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://dispensaire.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum