Nouveau règlement Garde Urbaine <=> Dispensaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nouveau règlement Garde Urbaine <=> Dispensaire

Message par Margarethe d'Alun le Ven 23 Juin - 20:10

Dans la soirée du jeudi 22/06/37, une entrevue s’est tenue au Dispensaire entre le Major  Stolen et le médecin-chef Margarethe d’Alun.

Cette réunion organisée précédemment par courrier avait pour objet d’étudier ensemble comment la Garde Urbaine de Sa Majesté et le Dispensaire de Hurlevent pouvaient travailler en bonne intelligence .

Voici ce qui a été discuté et décidé d’un commun accord : Un compte rendu de l’entrevue entre le Major Stolen et le Médecin Chef d’Alun  qui a eu lieu le 22 au soir a été établi et vaut office de règlement.

Il est demandé à tous de venir le signer dans le bureau de la direction sans tarder.

Margarethe d’Alun
pour le Dispensaire.








Relations entre Garde Urbaine et Dispensaire
Nouveau règlement
—————————



1 - : Le service Infirmerie de la Garde Urbaine

Il serait bon que les deux équipes puissent  intervenir ensemble si les circonstances le permettent, en tenant compte des effectifs en présence.

Il va de soi que le Dispensaire aura la primeur quant à la dispense des soins, la Garde se devant, quant à elle, de sécuriser le périmètre et interroger les potentiels témoins.

Par la suite, il reste logique que la Garde puisse avoir accès à la victime, pour l’interroger, mais uniquement si l’équipe du Dispensaire estime que son état le permet.

Dans ce cas les Gardes devront s’en tenir au règlement intérieur du Dispensaire et attendre dehors que le patient soit disponible, ou mieux encore revenir une fois prévenus de son réveil.


2 - Les interventions sur le terrain

Suite à des relations passées compliquées entre divers établissement hospitaliers et la Garde, il a été convenu que tous devaient éviter les “télescopages" entre les deux équipes sur une scène de crime. Il devra y avoir respect des ordres donnés par la Garde, dès lors que les dits ordres ne mettent pas à mal la santé du patient.

Il est donc rappelé que “La Garde, Garde (procède aux arrestations, sécurisations des scènes de crime, etc ) et Les soigneurs, soignent. Rien de plus, rien de moins” (MKS).

Si un Garde ayant une expertise des soins est arrivé sur place avant l’équipe du Dispensaire, et a déjà pris en charge un blessé, il ne doit pas être dégagé. Mais cela vaut aussi pour l'inverse, aucun Garde ne doit donc empêcher un des soignants du Dispensaire  de poursuivre son travail s’il a déjà commencé à soigner.


3 - La gestion des appels d’urgence :

Lors d’une intervention sur une scène de crime avec plusieurs blessés, par arme à feu dont  le criminel, une fois les blessés ramenés dans les locaux du Dispensaire, il sera demandé aux deux équipes de collaborer en bonne intelligence.

Le Dispensaire s’occupera des soins, et y compris ceux du criminel, tandis que les gardes (pas plus de deux) se tiendront devant la salle de soins où le criminel sera soigné, en attente de l’embarquer et ce en respectant, d’une part, le silence et le respect dû à tout patient, et d’autre part les règles d’hygiène nécessaires.

Ensuite, une fois le patient opéré, soigné et stabilisé, il sera emmené sous bonne garde pour être placé au sein de l’Infirmerie de la  Garde Urbaine.


4 - L’accès au Dispensaire pour les gardes et vice versa:

Le dispensaire n’est pas une annexe de la Garde, tout comme la caserne n’est pas un poste de commandement supplémentaire.

Lorsque des gardes se présentent devant le Dispensaire, ils doivent comme tout citoyen, frapper et attendre que l’on puisse les écouter, sauf en cas de suivi d’un criminel depuis une scène de crime. Ils devront être traités avec respect.

De même agiront les membres du Dispensaire devant se rendre à la Garde.

Cependant, étant donné que certaines informations urgentes doivent être données en cas de “possession” par exemple, il a été prévu que si un membre du dispensaire se présente en tenue de travail, le garde présent à la porte devra prendre note qu’il y a probablement une urgence à traiter et agir en conséquence.

“En tout état de cause les Gardes feront de preuve du respect qui doit être accordé à tout civil, encore plus quand ces derniers aident à la bonne marche de la Cité. Mais de l'autre côté, les Gardes de la Cité méritent un respect réciproque” (MKS)


5 - Les cas de possession

S’il y a un cas de possession avérée qui arrive au Dispensaire ou si un soignant est appelé au chevet d’un possédé en ville, il est impératif d’en prévenir la Garde Urbaine le plus rapidement possible.

Etant donné que le Docteur d’Alun, paladin confirmée, a toute compétence pour gérer ce type de cas, elle n’a nulle obligation de faire appel à qui que soit qu’elle jugerait moins efficace qu’elle. Néanmoins, elle peut, à sa convenance, faire appel aux soignants de la Garde pour l’assister.

De même si le possédé s’avère dangereux le Dispensaire peut faire appel à la Garde Urbaine pour le maîtriser.

Il est rappelé aux uns et aux autres qu’une barrière anti-magie est en cours de finition au Dispensaire.


Margarethe d’Alun
pour le Dispensaire.

avatar
Margarethe d'Alun
Admin

Messages : 216
Date d'inscription : 03/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://dispensaire.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum