L'Ordre de la Main d'argent, par Maître Sokkar.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'Ordre de la Main d'argent, par Maître Sokkar.

Message par Joe Thorn le Ven 23 Oct - 21:41

L’Ordre de la Main d’Argent
par Sokkar du © Duché d'Aarkonie

 
L’Ordre de la Main d’Argent fut fondé par Alonsus Faol. Il forme des Guerriers et des Paladins sacrés dans le but de faire régner la paix dans les royaumes Humains.

La Main d'Argent est un ordre de paladins créé au début de la Seconde Guerre (ans 6 à 7) par Alonsus Faol, Abbé de Northshire. Tirant l'enseignement de la tragédie qui s'abattit sur les Chevaliers d'Azeroth pendant la Première Guerre (ans 1 à 4)et comprenant que la foi seule ne sauverait pas les humains des orques impies, Alonsus décida de bénir les plus nobles et preux chevaliers de Lordaeron pour en faire des paladins révérant la Lumière, et qui seraient à même de soulager les souffrances des petites gens accablées par la guerre. Ainsi l’Abbé, assisté dans sa tâche par les prêtres qui avaient survécu au terrible conflit et par des membres du sacerdoce ayant décidé de prendre un chemin plus physique que spirituel, prit-il la décision d'aller quérir les plus vertueux des Chevaliers de Lordaeron pour leur enseigner l'art de la magie.
 
Le premier chevalier à être béni par l'abbé dans la Chapelle de Stratholme fut Uther Lightbringer, jeune gentilhomme qui plus tard prendra la tête de l'ordre de la Main d'Argent. Leur tâche principale fut d'assurer la défense et la sauvegarde des habitants de Lordaeron déchirés par la guerre, de soulager les victimes de guerre et de leur montrer que la foi peut les libérer du joug de la Horde. Les membres de l’Ordre ont juré de venger leurs compagnons et de libérer leurs patries de la menace de la Horde sauvage des Orcs.


 
Dès la fin des guerres contre les orques, les paladins de l’Ordre furent célébrés comme des héros et jouirent d'un prestige important. Parmi les plus célèbres de ces saints guerriers, on peut citer le sévère mais juste Turalyon.
Mais l'introduction de la peste en Lodaeron marqua le commencement du déclin des chevaliers de l’Ordre. Un des leurs, le prince Arthas, paladin au destin tragique, leur tourna le dos. Embrassant bientôt complètement le mal, il devint un chevalier de la mort au service du roi Liche. Gagnant Lordaeron, Arthas tuera Uther Lightbringer et décimera la plus grande partie de l'Ordre. Les plus pieux des Chevaliers se sentirent responsables de la transformation du jeune prince, incapables qu’ils furent d’appliquer l’enseignement de la sainte Lumière qui explique que tout individu peut influencer en bien ses congénères. Certains prêtres nomment d’ailleurs Arthas comme exemple de l’usage de la puissance de la Lumière sainte : Arthas serait la preuve de la puissance de l’individu dans sa plus simple expression d'affecter l'univers de bonne ou de mauvaise manière.
Nombre de Chevaliers survivants de l’Ordre formèrent la Croisade Écarlate pour continuer la lutte et reconquérir leur patrie. Cet ordre souvent excessif chasse les domestiques d'Arthas avec une cruauté effrayante qui démontre leur détermination, leur folie disent certains.
Certains anciens Chevaliers, tel que Tirion Fordring, essayent de reconstituer l'ancien ordre. Tandis que d'autres, tel que Grayson Shadowbreaker, sont davantage concernés par l’éradication des fidèles d’Arthas.  
 
Extrait des carnets de Segwarides de Lordaeron, certains points sont litigieux
 
" [...] Comme certains ici le savent, l'ordre de la main d'argent a été fondé en même temps que l'Alliance elle-même, au temps de la première guerre contre la Horde. A cette époque, il n'existait qu'un ordre, constitué de plusieurs branches. L'une de ces branches, les croisés, était constituée des plus nobles noms de Lordaeron. Comme les autres chevaliers de la main d'argent, ils ont accompli de hauts faits d'armes, se couvrant de gloire par leur force et leur pureté. Uther Lightbringer, meneur de l'Alliance, fut nommé haut paladin de la main d'argent, et il allait le rester des années.

Beaucoup des croisés les plus respectés vivaient dans un monastère des plaines de Tirisfal, à quelques lieues de la capitale royale. Le monastère écarlate était réputé dans tout le monde connu pour être un haut lieu de foi et de sagesse. Cependant, au fur et à mesure que le temps a passé, des tensions se sont créées au sein de l'ordre. Malgré la victoire lors des deux guerres contre la Horde, ou peut-être à cause d'elles, l'Alliance se désagrégeait de l'intérieur, les royaumes se repliant peu à peu sur eux-mêmes. La croisade écarlate, membre des chevaliers de la main d'argent et fidèle au roi Terenas de Lordaeron, resta à son poste quand les autres quittèrent l'Alliance. Les paladins de la main d'argent, bras armés des sept nations humaines de l'Alliance, s'entraînèrent désormais avec les Nains de la cité d'Ironforge, et virent les Elfes ainsi que beaucoup d'Humains quitter l'Alliance.

Le prince Arthas, fils du roi Terenas de Lordaeron et élève du respecté haut paladin Uther Lightbringer, avait rejoint les paladins depuis quelques années, quand la menace d'un retour de la Horde est née. Mais plus grave encore, une sorte d'infecte maladie s'abattit sur Lordaeron, changeant la plus grande partie de sa population en créatures de souffrance, dont seule une partie de l'âme avait été arrachée à leur corps, et donc condamnées à errer pour l'éternité, au service d'un archimage rebelle de Dalaran. Uther, Arthas et les chevaliers de la main d'argent ont combattu vaillamment. Mais malgré la mort de l'archimage rebelle, agent de la Légion ardente, la maladie était toujours là. Alors Arthas se mit à raser les villes de son propre royaume, espérant endiguer la maladie, connue sous le nom de Fléau [...]."
 
© Duché d'Aarkonie, auteur : Sokkar

Joe Thorn

Messages : 0
Date d'inscription : 04/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum