De chair et de glace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De chair et de glace

Message par Panthéa Johnson le Sam 1 Juil - 2:00

Une fin d'après-midi, quelque part dans le Norfendre, hivers de l'an 31.

"Faites quelque chose, Johnson !"
Le commandant lui parlait avec fermeté, presqu'avec colère, mais le regard qu'il lui lança était suppliant.
Panthéa conservait la main de Sarment dans la sienne. Elle la pressait depuis plusieurs minutes, espérant une réponse, mais son expertise en tant que médecin avait prononcé un verdict sans appel : elle était morte. La neige tombait à gros flocons, certains tombaient même sur les yeux ouverts de la victime. Panthéa en fût horrifiée.

"'Johnson ! FAITES QUELQUE CHOSE !
- Elle est morte, Commandant ! Morte !" Elle lui répondit en hurlant elle aussi, serrant la main du cadavre contre elle.
Van See se pencha au-dessus du corps, le souffle court et les yeux brillants. Il prit le visage de Sarment au creux de ses grandes mains et le caressa grossièrement.

"Non non non, Sarment ... Sarment, réveillez-vous ! DEBOUT SARMENT !"
Panthéa se mordait la lèvre pour empêcher ses larmes de couler. Elle se sentait désemparée, impuissante, idiote. L'homme s'était recroquevillé au-dessus du cadavre de sa subalterne : une femme de 32 ans, grande et fière, à la chevelure noire de jaie, qui le suivait, comme le reste de leur petit groupe, depuis 6 ans. Elle avait toujours semblé invincible, indomptable. La voir ainsi, inerte dans la neige, était iréel.
Quelques minutes passèrent. Les autres membres de la troupe s'étaient rassemblés plus loin, près d'un rocher. Ils reprenaient leur souffle après la bataille qu'ils venaient de mener contre un groupe de cadavres en mouvement. Panthéa serrait toujours la main de Sarment dans la sienne, observant son Commandant pleurer la mort de celle qui, elle le savait désormais, avait été bien plus qu'une amie pour lui.
"Faites quelque chose, Johnson." Sa voix était caverneuse. Il ne pleurait plus.

"Commandant ?
- Ramenez-la."
Panthéa arqua un sourcil.
"Mon Commandant, c'est interdit. C'est un acte inter-
- OBEISSEZ, JOHNSON !" Il lui prit les mains et les déposa avec force sur le torse de Sarment, qui sembla convulser un instant.
" FAITES CE POUR QUOI VOUS ETES LA !"
Elle pleurait désormais. Elle le supplia pendant de longues minutes de la laisser partir, d'accepter la mort de son amante, de ne pas la pousser à commettre un tel acte. Mais ses paroles étaient vaines et demeuraient sans réponse. Le Commandant ne la regardait même plus. Les autres les regardaient sans oser intervenir, pétrifiés par ce qu'ils voyaient - et ce qu'ils entendaient.
Alors elle déglutit et, tout en pleurant, elle ferma les yeux et entama une prière à voix basse.
avatar
Panthéa Johnson

Messages : 64
Date d'inscription : 18/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum