Le magistrat de Havrefiel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le magistrat de Havrefiel

Message par Margarethe d'Alun le Jeu 18 Mai - 23:22

Dans l'après midi du 18 courant, plusieurs hommes sont venus frapper à la porte du Dispensaire, portant un vieil homme bien mal en point.

Blessé assez gravement aux jambes, Sir Van Persie est un magistrat de Havrefiel fort aimable et souriant malgré les douleurs de fractures multiples.

Etant donné la gravité de son état, il a été mis sous sédatif, en chambre de repos et il sera opéré très tôt demain matin par la chirurgienne traumatologue Panthéa Johnson.

Avant de sombrer dans un sommeil sans rêves, le Magistrat a eu le temps de féliciter le personnel soignant pour son accueil.

"Voilà un bien brave homme" aura dit l'infirmière de garde.
avatar
Margarethe d'Alun
Admin

Messages : 216
Date d'inscription : 03/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://dispensaire.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le magistrat de Havrefiel

Message par Panthéa Johnson le Ven 19 Mai - 0:26

Au petit matin, et tandis qu'Hurlevent dormait encore, Panthéa Johnson frappait trois petits coups à la porte de Sir Van Persie. Elle l'entrouvrit et passa un visage souriant dans l'embrasure.
"Bonjour, messire. Prêt ?"
Après l'avoir allongé et recouvert d'un long drap, elle lui administra un anesthésiant puissant, destiné à le faire dormir tout au long de l'opération.
Elle jetta un dernier coup d'oeil au dossier du patient, complété la veille. Fractures mutliples. Cela lui rappela l'une de ses premières opérations sur le champ de bataille, dans un décor bien différent, recouvert par la neige et le brouillard. Elle sourit, reposa le dossier et enfila ses gants.
Le plus dur était de repositionner les os, brisés en de mutliples endroits, et de s'assurer que tous les morceaux soient bien présents. Certaines plaies étaient ouvertes, d'autres non. Un vrai puzzle.
Il faut être à la fois délicat et ferme, concernant les os. Brisés, il faut y faire attention. Désaxer, il faut utiliser la force. Panthéa prenait une profonde inspiration avant chaque poussée, s'assurant toujours au préalable que le patient fut bien endormi.
Des heures plus tard. Tous les os étaient là, correctement axés. L'ordre anatomique était revenu. Panthéa affichait une mine de satisfaction sincère et se permit même une petite tape sur l'épaule.
Mais les soins n'étaient pas terminés. Il fallait désormais immobiliser complètement les jambes pour s'assurer que les os se soudent correctement. Ce serait une affaire de plusieurs mois, vus les dégâts. Pauvre homme.
Désinfecter, recoudre les plaies, déposer des cataplasmes, des attelles puis des bandages ... Panthéa avait l'impression de construire un échaffaudage. Tout était question de dosage : trop serré, le sang ne passerait plus. Pas assez, et c'était toute la convalescence qui serait mise à mal. Des années de pratique, et pourtant, la concentration était maximale.
Panthéa procédait avec une aisance et une fluidité étonnantes. Son geste était précis et délicat. Elle finit son ouvrage un peu avant 11h, ce matin-là.
Elle resta assise un long moment au chevet de son patient, attendant que ce dernier eût ouvert les yeux, pour s'assurer que l'opération s'était bien passée.
avatar
Panthéa Johnson

Messages : 64
Date d'inscription : 18/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum