La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Margarethe d'Alun le Ven 19 Mai - 14:37

Depuis la réouverture du Dispensaire la nouvelle équipe mise en place par le Médecin-Chef d'Alun n'a pas chômé.

Rangements divers, achats de matériel, mise en place des chambres opératoires et des lits de repos, réaménagement du laboratoire, visites aux officiels et dignitaires de la ville, accueil des blessés, depuis quelques jours la vie bruisse quasi jour et nuit dans les locaux refaits à neuf.

Le personnel soignant a pu se mettre à l'écoute de ceux qui étaient passés et on aura vu un certain "Jasmin", un magistrat de Havrefiel, deux hommes en recherche de "soins" tout particuliers et un dénommé "Goro" venir chercher dans les lieux accueillants,  qui un peu d'écoute ou de réconfort, qui des soins véritables, qui une présence bienveillante.

Le docteur d'Alun savait qu'il y avait des besoins cela lui avait été indiqué pour l'inciter à prendre son poste.

Elle le constatait chaque jour un peu plus.


Dernière édition par Margarethe d'Alun le Dim 28 Mai - 9:53, édité 2 fois
avatar
Margarethe d'Alun
Admin

Messages : 216
Date d'inscription : 03/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://dispensaire.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Margarethe d'Alun le Sam 20 Mai - 9:58

Dans la nuit de vendredi 19 à samedi 20, c'est un blessé venant des bois de Sombre Comté qui a occupé le personnel du Dispensaire.

Vers minuit trente, blessé par flèches, il cherchait un médecin dans les rues de la ville lorsqu'il a croisé le Docteur d'Alun qui rentrait chez elle.


Voyant l'état du blessé et discutant à ce moment là avec un certain Tommy Raskan elle lui a demandé s'il pouvait l'aider à ramener l'homme avec elle au Dispensaire, ce qu'il a accepté. Pendant ce temps le Docteur d'Alun alertait le Dispensaire de son arrivée imminente avec un blessé grave.

Le trio est arrivé cahin caha au Dispensaire où l'attendait une petite équipe  médicale dirigée par le Docteur Sonelya Brawen, venue en urgence alors qu'elle passait la soirée au restaurant en compagnie d'un ami, Messire Dhruor, venu lui aussi en renfort amical.

L'homme, Desmond Becker, un mercenaire de la Traque Nocturne, a été soigné et opéré dans l'heure qui a suivi et il a pu repartir plus tard dans la nuit en compagnie de deux de ses amis venus aux nouvelles.

Il était presque deux heures du matin lorsqu'enfin, médecins, personnel soignant et renforts ont pu rentrer chez eux.

avatar
Margarethe d'Alun
Admin

Messages : 216
Date d'inscription : 03/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://dispensaire.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Margarethe d'Alun le Dim 21 Mai - 13:04

Le Docteur d'Alun craignait que le mariage de la tenancière de la plus importante taverne de la ville n'entraîne des débordements et elle avait demandé à l'équipe du Dispensaire de se tenir prête à toute éventualité.

Mais il n'en fut rien. Malgré le monde, malgré l'alcool qui coulait à flot, malgré les quelques "gros bras" qui avaient cherché à se provoquer les uns les autres, tout n'avait été qu'harmonie et joie de vivre. Etonnant, et remarquable.

Aussi put-elle profiter de la fête, rencontrer quelques connaissances et rentrer en fin de soirée chez elle sans encombres.

Le seul petit dérangement fut de répondre à un appel d'urgence sur le canal de la ville par des personnes blessées place Faol.

Mais une prêtresse de la Cathédrale, présente à l'infirmerie y avait répondu et elle fit le déplacement pour rien.

Il allait simplement falloir régler ces petits détails d'organisation entre les structures.
avatar
Margarethe d'Alun
Admin

Messages : 216
Date d'inscription : 03/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://dispensaire.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Margarethe d'Alun le Lun 22 Mai - 16:00

En cette fin d'après-midi du dimanche 21, l'heure était à la fête pour l'équipe médicale, invitée par le druide Stanislaw à une rencontre champêtre au bord du lac Olivia. Mais ce temps de loisir avait été de courte durée, car il avait fallu assumer le quotidien d'un dispensaire qui s'installait assez rapidement dans le paysage huleventois.

Après avoir vu Sir Becket pour sa visite de suivi dans les 72 heures, et avoir discuté avec lui d'une éventuelle collaboration pour la sécurité, il y avait eu toute une série de soins d'urgence à faire directement en ville, suite à des attaques par flèches.

L'équipe médicale avait dû intervenir et parfois même ramener au dispensaire certains des blessés.

C'est ainsi que fut ramené un homme tombé en contre bas des remparts du fort, un certain Ronwgah, un homme conne des service de la Garde Urbaine pour être dérangé par l'absence de son masque.

Plus tard c'est une Garde qui avait ramené une jeune femme assommée car elle "tirait sur tout ce qui bougeait".

En fait la jeune femme, Nalya, était empoisonnée, car elle avait, elle aussi, été blessée par flèche.

Aux dires des gardes passés dans la soirée au dispensaire, ces attaques par flèches devenaient inquiétantes.
avatar
Margarethe d'Alun
Admin

Messages : 216
Date d'inscription : 03/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://dispensaire.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Margarethe d'Alun le Mer 24 Mai - 9:37

Le dispensaire avait réouvert ses portes depuis tout juste une semaine et déjà l'on pouvait dire qu'il remplissait correctement son rôle de soutien à la population.

Les deux soirées du lundi et du mardi le démontrèrent, et plus particulièrement celle de mardi où un balai incessant de patients, gardes, partenaires soignants, infirmières et médecins ne cessa d'intervenir au sein du dispensaire mais aussi à la caserne.

Alors que la soirée avait heureusement été fort calme, ce qui avait permis au Docteur d'Alun de recevoir trois personnes des Industries Allen pour une réunion de travail fort agréable et particulièrement efficace et productive d'idées, la nuit fut fort agitée.

C'est en quittant le dispensaire aux alentours de minuit trente que Dame Elana Lamedeang, qui venait tout juste d'accorder son communicateur à la fréquence du dispensaire, a appelé en urgence l'équipe médicale de garde : elle venait de trouver, baignant dans son sang et inconsciente, une jeune femme au coin de la ruelle menant au marchand de poisons.

S'étant portés à son secours, les soignants présents, Sonelya Brawen, Elana Lamedesang et Dhruor la ramenèrent au Dispensaire tandis que le Docteur d'Alun courait prévenir la Garde Urbaine qui, sous les ordres d'un Major (?) est alors venue se rendre compte sur place de l'état de la scène du crime puis s'est rendue au Dispensaire. Puis les deux officiers, toujours accompagnés du Docteur d'Alun sont venus au Dispensaire pour voir la jeune femme inconsciente, la reconnaissant pour une chanteuse du nom de Mina Stein.

Une demie heure plus tard, alors que le Docteur d'Alun venait de cautériser une plaie importante dans le bas ventre de la jeune femme à l'aide de la Lumière, d'autres soins s'avérant impossibles, la Garde Urbaine est venue la chercher pour s'occuper d'un prisonnier qui vomissait du sang. Laissant la jeune Stein aux bons soins de Sonelya et d'Elena, le Docteur d'Alun a suivi le Sergent Chef Milburn.

De retour au Dispensaire, une autre demie heure plus tard, le prisonnier plus ou moins sorti d'affaire (il devait être mis sous perfusion, mais sous la responsabilité de l'infirmerie de la Garde Urbaine), grâce encore une fois aux incantations de Lumière, le Docteur d'Alun a retrouvé l'équipe soignante aux prises avec une blessée toujours mal en point.

La jeune femme avait été violée par un objet coupant... La Lumière, qu'Elle nous préserve a donc encore dû être sollicitée afin de purifier et soigner intimement la pauvre jeune femme. Très faible, souffrant psychologiquement, mais sortie d'affaire, le dispensaire va devoir la garder en observation pendant plusieurs jours.
avatar
Margarethe d'Alun
Admin

Messages : 216
Date d'inscription : 03/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://dispensaire.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Elana Milloin le Mer 24 Mai - 11:37

Elana avait quitté le dispensaire tôt ce matin pour se rendre à son bureau situé à Forgefer après avoir veillé la jeune Mina Stein toute la nuit. Le teint pale, le regard sombre et cerné de ceux qui ont passé des heures éprouvantes et sans sommeil, la Directrice était l'ombre de la jeune femme souriante et chaleureuse qui s'était présentée à la porte du dispensaire la veille.

Durant le trajet la menant au travail, elle ne cessait de ressasser et de revivre les événements de la soirée. Elle revoyait la jeune fille baignant dans son sang. Entendait à nouveau la peur et la douleur dans la voix quand la victime la suppliait de l'aider. Que se serait-il passé si elle était sortie du dispensaire une demi-heure plus tard ? Aurait-elle trouvé un cadavre ? Toutes ces images, ces sons, ces sentiments tournaient en boucle dans sa tête. Jusqu'à ce que le corps de Mina soit remplacé par le sien, la ruelle disparaissant pour être remplacé par une tente, les bruits du tram s'estompant au profit du doux son des vagues qui se brisent sur le rivage...Elle revoyait encore son agresseur, son bourreau penché sur elle, ressentait la douleur comme si il la violait une nouvelle fois...D'autres images se succédèrent, même lieu, mais un combat faisant rage autour d'elle, la fuite, sa libération, ses amis...Puis des catacombes, une cage, des jours de douleur, d'agonie...

L'arrêt du tram à Forgefer la sortit brusquement de ses sombres souvenirs et en marchant vers le siège des Industries, elle se concentra sur les moments de joies qui avaient finalement suivis toute cette sombre période. Ses amis, son fiancé, les enfants, le travail. Elle s'en était sortie. Elle s'était relevée. Elle n'oubliait pas et n'oublierai probablement jamais la noirceur du monde et des hommes, mais la vie continuait, les moments de bonheur remplaçant les horreurs. Elle ferait en sortes que Mina s'en sorte aussi. Elle et toutes les autres victimes qu'elle serait amenée à soigner en aidant le dispensaire.
avatar
Elana Milloin

Messages : 2
Date d'inscription : 18/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Margarethe d'Alun le Mer 24 Mai - 19:06

Le dispensaire avait réouvert ses portes depuis tout juste une semaine et déjà l'on pouvait dire qu'il remplissait correctement son rôle de soutien à la population.

Les deux soirées du lundi et du mardi le démontrèrent, et plus particulièrement celle de mardi où un balai incessant de patients, gardes, partenaires soignants, infirmières et médecins ne cessa d'intervenir au sein du dispensaire mais aussi à la caserne.

Alors que la soirée avait heureusement été fort calme, ce qui avait permis au Docteur d'Alun de recevoir trois personnes des Industries Allen pour une réunion de travail fort agréable et particulièrement efficace et productive d'idées, la nuit fut fort agitée.

C'est en quittant le dispensaire aux alentours de minuit trente que Dame Elana Lamedeang, qui venait tout juste d'accorder son communicateur à la fréquence du dispensaire, a appelé en urgence l'équipe médicale de garde : elle venait de trouver, baignant dans son sang et inconsciente, une jeune femme au coin de la ruelle menant au marchand de poisons.

S'étant portés à son secours, les soignants présents, Sonelya Brawen, Elana Lamedesang et Dhruor la ramenèrent au Dispensaire tandis que le Docteur d'Alun courait prévenir la Garde Urbaine qui, sous les ordres d'un Major (?) est alors venue se rendre compte sur place de l'état de la scène du crime puis s'est rendue au Dispensaire. Puis les deux officiers, toujours accompagnés du Docteur d'Alun sont venus au Dispensaire pour voir la jeune femme inconsciente, la reconnaissant pour une chanteuse du nom de Mina Stein.

Une demie heure plus tard, alors que le Docteur d'Alun venait de cautériser une plaie importante dans le bas ventre de la jeune femme à l'aide de la Lumière, d'autres soins s'avérant impossibles, la Garde Urbaine est venue la chercher pour s'occuper d'un prisonnier qui vomissait du sang. Laissant la jeune Stein aux bons soins de Sonelya et d'Elena, le Docteur d'Alun a suivi le Sergent Chef Milburn.

De retour au Dispensaire, une autre demie heure plus tard, le prisonnier plus ou moins sorti d'affaire (il devait être mis sous perfusion, mais sous la responsabilité de l'infirmerie de la Garde Urbaine), grâce encore une fois aux incantations de Lumière, le Docteur d'Alun a retrouvé l'équipe soignante aux prises avec une blessée toujours mal en point.

La jeune femme avait été violée par un objet contondant ayant lésé les chairs intimes... La Lumière, qu'Elle nous préserve a donc encore dû être sollicitée afin de purifier et soigner intimement la pauvre jeune femme. Très faible, souffrant psychologiquement, mais sortie d'affaire, le dispensaire va devoir la garder en observation pendant plusieurs jours.
avatar
Margarethe d'Alun
Admin

Messages : 216
Date d'inscription : 03/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://dispensaire.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Margarethe d'Alun le Ven 26 Mai - 11:03

Le Dispensaire avait désormais acquis une sorte de légitimité, c'était évident, au regard des allées et venues autour du grand bâtiment sur les hauteurs Est de la cité.

Les nuits étaient bien plus agitées que les jours, avec leur lot d'appels urgents, de soins parfois lourds de présence demandée, de prises en charge de blessés, plus ou moins graves, de propositions de partenariats, de demandes diverses et variées ainsi que ceux qui spontanément, venaient se renseigner pour intégrer le Dispensaire.

Tout cela respirait la vie et son lot de vérités, l'âme "humaine", l'énergie vitale, et le Médecin-Chef d'Alun s'épanouissait au sein de ce vaste bouillonnement vivant, c'était une autre évidence.

Margarethe d'Alun se laissait donc à être elle-même, laissant peu à peu apparaître ce qu'elle s'était pourtant promis de contenir,  ce qui faisait d'elle ce mélange curieux de douceur et d'assurance. Même si cela avait quelques petites conséquences fâcheuses, comme cet éclat d'inquiétude devant la naïveté de Sonelya, ou la franchise tendre mais ferme avec laquelle il avait fallu mettre un terme aux espoirs d'un jeune homme.

Ainsi va la vie, se disait-elle en son for intérieur. Il faut croire que l'on ne pouvait pas très longtemps se cacher à soi-même.
avatar
Margarethe d'Alun
Admin

Messages : 216
Date d'inscription : 03/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://dispensaire.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Alyne Bennett le Ven 26 Mai - 13:12

La discussion avec le Docteur Margarethe d'Alun avait apaisée les esprits de la jeune Prêtresse. En effet, lors de leur première rencontre, Alyne avait eu l'idée d'avoir fait mauvaise impression auprès du Dispensaire, et avait une certaine peur quant à la perte de sa propre efficacité. La Ville était toute sa vie; aider la population était toute sa vie. Rejoindre l'équipe mobile était - pour Alyne - une façon sûre de venir en aide aux citoyens, et d'apporter soutien aux autres personnes partageant les mêmes idées qu'elle.

Le fait que ses supérieurs hiérarchiques aient - difficilement - acceptés l'équipe mobile soulageait également la femme. Elle n'aurait pas à subir les remontrances continues. Relevant son regard vers l'immense bibliothèque trônant fièrement à la Cathédrale, Alyne commençait à somnoler...Ses paupières lourdes firent néanmoins un sursaut brusque, lorsqu'un homme déposa sa main en sang sur l'épaule de la Prêtresse. Chassant son état de somnolence, Alyne se releva d'un bond, prenant en charge l'homme blessé. Esquissant un bref sourire, sa voix doucereuse se fit entendre dans le calme de la Cathédrale:
<< Monsieur, calmez-vous. Je suis Soeur Bennett... De l'équipe mobile du Dispensaire de Hurlevent. Je vais vous prendre en charge>>

Le jeune homme, profondément taillé  à la main comme s'il s'était protégé d'un coup de bouteille, fit confiance à la jeune Prêtresse. Il était cinq heures du matin, Alyne ignorait s'il y avait encore des personnes éveillées au Dispensaire... Elle apposa donc les premiers soins au garçon par la Lumière, refermant en partie la plaie: la fatigue, et le fait d'avoir trop imploré la Sainte dans la soirée, entraînait la conséquence qu'Alyne ne pouvait entièrement refermer la plaie.

<<Sieur. Je vais vous demander de vous rendre au Dispensaire, afin de recevoir la fin des soins. Il va falloir y retourner plusieurs fois, la plaie nécessitant d'être soignée sur plusieurs jours. Sachez dorénavant que le Dispensaire est ouvert jour et nuit pour accueillir les blessés.>>

Alyne Bennett n'avait plus de remords à devoir envoyer les patients au Dispensaire. Quand bien même, elle espère que ses premiers soins ne gêneront guère le Docteur d'Alun...
(HRP: l'homme blessé est un PNJ. Il sera venu toquer au Dispensaire vers les cinq heures trente du matin)
avatar
Alyne Bennett

Messages : 6
Date d'inscription : 21/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Margarethe d'Alun le Ven 26 Mai - 13:31

Lorsque le jeune  homme arriva au dispensaire, il trouva une équipe réduite et quelque peu endormie, mais immédiatement alertée par l'état de ses blessures.

Il fut donc accueilli, écouté et soigné avec le même professionnalisme qui caractérisait maintenant l'ensemble des soignants du Dispensaire.

Une fiche fut réalisée pour le patient, comme pour tous ceux qui passaient par là et une petite note fut rajoutée pour le Médecin-Chef au sujet de la prêtresse qui leur avait envoyé le blessé.

Au petit matin, lorsque le Docteur d'Alun prit connaissance des événements de la nuit, elle fut ravie de voir que la collaboration avec la Cathédrale venait de prendre un nouveau tour, positif et efficace. Elle nota alors sur son agenda de passer un de ces jours prochains à la Cathédrale afin de rencontrer les Supérieurs de la jeune femme et leur faire part de sa satisfaction de pouvoir la compter parmi les soignants du Dispensaire.


Dernière édition par Margarethe d'Alun le Sam 27 Mai - 10:11, édité 1 fois
avatar
Margarethe d'Alun
Admin

Messages : 216
Date d'inscription : 03/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://dispensaire.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Margarethe d'Alun le Sam 27 Mai - 10:11

L'attaque aux grenades les avait pris au dépourvu et avait engendré de nombreuses blessures, mais elle avait eu pour mérite de démontrer combien le Dispensaire était devenu indispensable, tout comme l'était le réseau du personnel mobile.

En quelques instants, il avait fallu faire face à une profusion de blessures, brûlures, contusions, plaies ouvertes, telle que jamais le personnel permanent n'aurait pu satisfaire à lui seul la demande.

Fort heureusement, des civils se portèrent volontaires pour aider la Garde à porter les blessés,  des médecins s'activèrent pour soutenir le personnel permanent et une huitaine de blessés purent être soignés entre 22 heures dans la soirée et Une heure du matin le lendemain.

Il y eu quelques couacs, bien malencontreux, comme celui qui vint avec une soit disant simple "une bosse", renvoyé puis rattrapé, ou ce jeune homme venu se faire vacciner en pleine effervescence et qui dut repartir penaud.

Mais dans l'ensemble, l'ensemble du personnel permanent et mobile du Dispensaire assura son rôle avec efficacité.

Une seule inquiétude que Margarethe ne put dévoiler, malgré sa gravité, fut l'état de l'infirmière Brawen, alitée dans sa chambre. Ce qui se tramait dans la chambre de Sonelya affectait grandement le Docteur d'Alun, et pour cause. Or cette inquiétude avait probablement eu des répercussions sur son comportement, avec des agacements et des manquements à son calme usuel,  répercussions dont elle se serait donc bien passée au cours de la nuit. Elle allait essayer de s'excuser, pour au moins rassurer ces personnes qu'elle ne les méprisait pas.

Mais il allait surtout falloir prendre l'autre problème à bras le corps, et vite. Car il en allait de la santé publique.
avatar
Margarethe d'Alun
Admin

Messages : 216
Date d'inscription : 03/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://dispensaire.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Alyne Bennett le Sam 27 Mai - 23:21

Une veillée troublée par l'horreur, cris se mêlant aux explosions éclatant derrière la Cathédrale... De retour à la Cathédrale, une fois les patients bien pris en charge au Dispensaire, Alyne ne souhaitait qu'une chose: dormir. S'allongeant sur son lit de piètre qualité, vêtue d'une robe de prêtrise basique, elle ferma ses yeux. Durant deux heures, Bennett patienta. Elle attendait que le sommeil l'emporte dans ses songes... Mais Sieur Rêve ne vint jamais. Epuisée, la jeune femme éclata en sanglot... Elle s'était déjà - malheureusement - permise de laisser couler des perles salées au Dispensaire, le Docteur d'Alun l'ayant rassurée. Mais, là, aux cinq heures du vingt-septième jours, Alyne ne pouvait se retenir. Martelant son oreiller, la Prêtresse laissa ses émotions l'emporter... Pour ensuite s'endormir, les larmes l'ayant achevée.

A son réveil, aux huit heures du vingt-septième jours, Alyne était de bonne humeur. Elle espérait avoir une belle journée, dénuée d'horreurs, d'explosions... Cela fut le cas, jusqu'aux seize-heures. Dans ces eaux-là, un homme avait été retrouvé yeux arrachés au Repos du Lion, imprégné d'Ombre. Emmené au Dispensaire, pris en charge par le Docteur d'Alun et ses comparses, Alyne était repartie sur la scène de crime. Quel fut son effroi lorsqu'elle trouva le Garde Sherborne au sol, se réveillant d'une inconscience;
lorsqu'elle trouva le Garde Lewer, tombant sous les yeux d'Alyne de son cheval. Ce dernier était blessé, et Alyne avait due jouer l'infirmière durant vingt minutes...

La Femme, responsable de ces attaques, manipulait les ombres, et attaquait avec la Magie Noire. Ignorant les répercussions de cela, Alyne fut attaquée par la sombre magie durant les soins sur le cheval... Alyne fut prise de visions et de maux de tête horribles...
Mais le Garde Lewer, ayant suivi une formation de paladin dans sa jeunesse, chassa les ombres de chez la Prêtresse...

Aux alentours de vingt et une heure, une autre attaque fit sombrer l'arrière de la Cathédrale... Le kiosque avait été sujet à un empoisonneur. La Greffière Breckenridge fut touchée, ainsi qu'un worgen. Mais la blessée - la plus grave - était Eldreith Mordingard... Ayant frôlée la mort, cette dernière avait néanmoins refusée de rejoindre le Dispensaire, préférant la Caserne ou la Cathédrale. Durant le sauvetage du Soldat Mordingard, Alyne Bennett avait trop implorée la Sainte, ce qui provoqua des brûlures à ses avants-bras - par dessus des cicatrices-.

S'étant rendue au Dispensaire suite aux tragiques évènements, Alyne fut prise en charge par Dame Panthéa. Cataplasmes et bandages ont été installés sur les bras de la frêle Prêtresse, pâle comme un cadavre...

Qu'allait-il se passer d'autre...? Vont-ils retrouver les responsables ? Combien de temps pouvons-nous tenir ? Toutes ces questions torturaient la Prêtresse...
avatar
Alyne Bennett

Messages : 6
Date d'inscription : 21/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Alyne Bennett le Lun 29 Mai - 0:56

Alyne se sera reposée jusqu'aux onze heures du matin du vingt-neuvième jour. Son corps, épuisé par tous les efforts de la femme en permanence sans répit, avait besoin d'autant d'heures de sommeil.

Après avoir fait inspectée son état par les personnes présentes - étant en bonne forme avec le repos et grâce aux intentions du Dispensaire - , Alyne s'en sera retournée à l'orphelinat pour retrouver ses petits bouts de chou.
avatar
Alyne Bennett

Messages : 6
Date d'inscription : 21/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Margarethe d'Alun le Lun 29 Mai - 9:45

De nouvelles têtes ont fait leur apparition au dispensaire, qui semble avoir déjà pris une place essentielle au sein de la communauté de la cité.

L'ancien livreur de fruits et légumes d'un Verger, Jeggan Gorsky, a souhaité pouvoir évoluer au sein du Dispensaire, pour "apprendre" et "réussir". Il a donc accepté le poste de garde avec une forte coloration de soignant. Il va être formé pour pouvoir assister les médecins.

L'ancienne serveuse de la Chope Sucrée, Thalyssa, apprentie médecin déjà venue se renseigner lors du lancement, a pris ses fonctions au sein du service Soignant dans la soirée du dimanche, espérant pouvoir compléter sa formation auprès des médecins présents.

Un ancien Sergent Recruteur de l'armée, Peter Pinewood, venu rendre visite à Panthéa Jonhson dans l'après midi du dimanche s'est porté candidat comme Garde et a été pris à l'essai par le Docteur d'Alun, sous condition expresse de ne pas chercher à "militariser" le dispensaire. Il a donc eu pour mission de former les gardes qui le souhaiteraient à un peu d'auto-défense et de garde rapprochée pour les missions en ville, et de proposer quelques règles simples de travail, pour une meilleure sécurisation du Dispensaire, ainsi qu'une tenue portable par tous.

Un médecin de la troupe de mercenaires La Traque Nocturne, Arckturus Thorasil, repéré sur les lieux de l'attentat par le Docteur d'Alun,  est venu se présenter pour faire partie de l'équipe mobile car il ne pourra venir à la réunion. Il doit revenir au cours de la semaine pour prendre ses fonctions au sein de l'équipe mobile.

Les effectifs grandissant, le Docteur d'Alun semble devoir prendre son parti de mettre toute vie personnelle de côté, ce qui colore peut-être de nostalgie une présence néanmoins toujours aussi attentive et dynamique.
avatar
Margarethe d'Alun
Admin

Messages : 216
Date d'inscription : 03/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://dispensaire.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Dhruor le Lun 29 Mai - 15:19

C’était devenu quotidien pour le kaldorei, rituel conscient ou non, de prendre le chemin du Dispensaire. Au gré de péripéties qui rivalisaient de violence il avait finalement passé plus de temps dans cette partie de la Vieille Ville ces deux dernières semaines que depuis sa première visite de Hurlevent il y a maintenant des années.

Bien entendu la raison d’une telle motivation à errer non loin du bâtiment ne pouvait pas être louable. Qui penserait qu’il s’intéressait à son prochain, à apporter son soutien à l’effort permanent que requiert la vie dans cette cité insensée ? C’était probablement un besoin de reconnaissance, la promesse d’un gain futur, se rendre indispensable et, sans nul doute, fondre sur une innocente infirmière.

L’elfe se questionnait à divers registres sur cette fourmilière. Certes l’urgence et la souffrance se trouvaient partout mais jusqu’à quel point les éphémères pouvaient-ils vouer leur vie à leur vocation sans penser à eux-mêmes ? Il avait passé la majeure partie de sa vie à se terrer dans les bois avec pour peur principale qu’on lui vole de son temps si précieux. Celui des humains lui semblait autrement plus précieux et pourtant ils l’offraient sans compter.

Les échos des explosions des jours derniers avaient fait remonter à son esprit les dévastations provoquées par la fureur des élémentaires qui scella le destin de nombre de ses proches. Ça n’aurait pas du le toucher. Il ne connaissait même pas les victimes. Et quand bien même il les aurait connues, il était loin d’avoir fréquenté les citadins des siècles durant comme il l’avait fait pour ses amis d’antan. Personne n’est mort ? Ah, un sursis. Ce n’est pas dit qu’il suffira à trouver le temps de les connaître mais au moins il fera en sorte de donner le coup de pouce nécessaire qui lui donnera bonne conscience.

Depuis un temps dont il avait perdu le compte il vivait avec quelque chose de mort en lui. Il s’était servi de son désintérêt pour les frémissements du monde afin de nourrir cette peur jamais rassasiée de perdre sa liberté. Qu’importe si on se méprenait sur ses intentions, il était sincère cette fois, elle l’avait changé. D’autres rencontres récentes l’avaient fait évoluer dans une moindre mesure mais elle seule rendait la lumière à un cœur gorgé de ténèbres.

A la tête de toutes ses questions, est-ce que cette heureuse entente allait le pousser à rejoindre les rangs d’une organisation aux desseins les plus louables ou allait-elle l’en éloigner pour espérer ne pas compliquer ces liens si importants pour lui ? Commander des boissons sans alcool à toutes les tavernes visitées depuis une semaine ne lui avait pas apporté la réponse. Pourquoi cette ineptie ? Parce que ça l'amusait, tout simplement.
avatar
Dhruor

Messages : 5
Date d'inscription : 24/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Margarethe d'Alun le Jeu 1 Juin - 9:55

La réunion de lancement de l'équipe mobile s'était parfaitement déroulée, hormis les inquiétudes, légitimes, de certaines personnes concernant l'épidémie qu'il fallait prévenir.

L'équipe mobile allait donc être mise en place avec de nouvelles personnes venues découvrir le dispensaire, l’équipe permanente, et leur projet, et bien que cela ajouterait certainement du travail au Docteur d'Alun, elle ne pouvait que s'en féliciter. Toutes ces bonnes volontés et cette organisation, allaient accentuer leurs capacités à soutenir la population. Or n ’était-ce pas là justement le coeur de sa mission ?

Désormais le dispensaire ne désemplissait pas, de jour comme de nuit, en semaine ou le dimanche, la population ayant compris qu'elle pouvait trouver là toutes les compétences nécessaires. Les blessés, les malades, les visiteurs, les partenaires, les commerçants, les manants et les seigneurs, les vieux comme les jeunes, les femmes comme les hommes, des quartiers riches comme des quartiers pauvres, de la cité mais aussi des alentours, tous venaient là pour trouver une oreille bienveillante, une attention sincère et une écoute qui les rendrait vivants.

Plus que jamais il ne pouvait être question d’une quelconque vie personnelle pour le Docteur d’Alun. Mais n’était-ce pas là justement le meilleur moyen de s’oublier ?
avatar
Margarethe d'Alun
Admin

Messages : 216
Date d'inscription : 03/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://dispensaire.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Dhruor le Jeu 1 Juin - 10:36

« J’aurais du reconnaître le galop esclavagiste. Navré »

« … »

Le regard consterné et luisant de plusieurs ombres comme léchées par les flammes se tourna vers un kaldorei au visage aussi jeune que ne reflétant en aucun cas le regret exprimé. Face au brasier, une sentinelle en tête de groupe s’adressa alors à son frère d’apparence ondoyante, à l'image de sa nature.

« Nous devions simplement enquêter sur la mort de nos éclaireurs. Pas partir en quête de vengeance. »

« L’enquête me semble résolue. C’est un succès… flamboyant, vous allez apprécier en faire le rapport. »

« C’est certain. Je compte bien expliquer comment notre éclaireur a cru bon se faire justice et nous valoir un campement de centaures réduit en cendres. »

« Je ne suis pas tombé si loin. Un mauvais traqueur vous aurait annoncé des kodos ou même des trotteurs. Une harde de zhévras, c’était vraiment plausible. »

« Avec des torches ? »

« Simple méprise face au soleil couchant… »

L’échange continua pendant que les autres sentinelles présentes fouillaient à la recherche d’informations, s’il en restait. Lorsque le jour se leva, l’approche d’un impressionnant troupeau de zhévras marqua l’ordre de la retraite et l’agaçant contentement de Dhruor. Il perdura longtemps après que la poussière ne soit retombée et le bruit des sabots hors de portée.

***

Les fers des chevaux frappant le pavé sortirent le kaldorei des fumées de la veille au relent de mauvais souvenir. Il prit la décision de faire l’essai d’œuvrer sans rancune, accompagnant ce projet d’un soutien à sa délicieuse Sonelya. Il préférait encore affronter une horde de centaures que de la décevoir.
avatar
Dhruor

Messages : 5
Date d'inscription : 24/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Margarethe d'Alun le Ven 2 Juin - 12:24

Comment une jeune personne pouvait-elle, à elle seule, désorganiser tout un service. Cela semblait a priori impossible et pourtant...

La présence de la jeune Mina dans le dispensaire avait transformé la soirée du jeudi en un hallucinant imbroglio de mensonges, d'incompréhensions et de désagréments tous plus déstabilisants les uns que les autres, et il lui avait fallu faire appel à toute la patience dont elle était capable pour ne pas craquer.

Au sortir de la  réunion avec Elana Lamedesang et Naomi Wolf, Margarethe se demandait comment elle avait réussi à ne pas s'énerver. Et c'est en observant son équipe qu'elle eut sa réponse : Ilario, Jeggan, Peter, Sonelya,  Thalyssa, Théa, tous  lui accordaient leur confiance et la  soutenaient,  tous gardaient leur motivation et leur bonne humeur, tous formaient dans leur étonnante diversité la plus belle équipe qu'elle ait eu à gérer.

Et c'est alors que l'évidence se fit. Elle n'avait peut-être pas de vie personnelle et n'en aurait peut-être jamais plus d'aussi belle, mais elle était heureuse d'être parmi eux et n'aurait laissé sa place pour rien au monde. Car grâce à eux, au milieu d'eux, elle s'épanouissait et redevenait elle-même.

En se couchant ce soir là, seule dans son grand lit double, elle repensa à la danse des mariés devant la fontaine et s'endormit en rêvant de pouvoir un jour, peut-être pas si lointain, concilier celle qui se cachait derrière le masque, fougueuse et virevoltante, et celle qu'elle devait donner à voir, neutre et impartiale.
avatar
Margarethe d'Alun
Admin

Messages : 216
Date d'inscription : 03/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://dispensaire.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Margarethe d'Alun le Dim 4 Juin - 11:50

Margarethe d’Alun, responsable du dispensaire de Hurlevent, a passé la nuit de samedi à dimanche en geôle, aux fers, en tenue de travail, pieds nus et sans tabard. Et elle y est encore.

Quel crime a-t-elle commis ?

Venue vers 22h30 avec un autre membre du dispensaire pour porter plainte contre Mina Stein, elle s'était entendue dire que les gardes ne pouvaient pas accueillir deux personnes pour une prise de plainte.

Opposant que la présence du soignant, principal témoin des faits reprochés à Mina Stein, était indispensable, elle était repartie outrée travailler.

Mais son collègue avait eu la mauvaise idée, non l'outrecuidance, de retourner seul à la caserne pour demander le nom des deux gardes. Ne le voyant pas revenir elle y était retournée.

Bien mal lui en prit.

Les gardes étaient maintenant au nombre de quatre puis cinq et s'en prenaient à celui que de toute évidence ils méprisaient et cherchaient à humilier. Jeggan Gorsky s'était sans doute un peu énervé verbalement et ils l'avaient purement et simplement menotté puis embarqué dans la caserne.

Le médecin-chef leur avait demandé de "ressortir Gorsky" faisant état du manque évident de raison d'en arriver là. Les paroles s'étaient faites persiflantes à son encontre. Il semblait que sa présence dérangeât une certaine infirmière caporal qui "préférait" travailler avec la Cathédrale et se moquait ouvertement de son travail.

Margarethe leur avait rappelé combien le dispensaire leur avait été utile les derniers temps. Mais les gardes présents rivalisaient de mépris à son égard, poussés par l'infirmière manifestement dotée d'un ego démesuré et d'une rage contre elle et son grade.

Il lui avait été demandé alors si "elle était bien Médecin", puis il lui avait été demandé de "circuler" et enfin "obtempérer".

À partir de ce moment là rien ni personne n'aurait pu obtenir de Margarethe d'Alun autre chose qu'une inertie froide. Elle était donc restée muette et inerte devant la caserne attendant que Jeggan Gorsky soit libéré.  

Cela aussi apparemment était interdit.

Voyant son refus d' "obtempérer" ils s'y étaient donc  pris à plusieurs pour la serrer, la tirer comme une marionnette dans la caserne, puis la plaquer sans aucun ménagement, et même un plaisir évident, contre le mur pour la fouiller, et enfin la porter dans une geôle, proche d'ailleurs de celle où elle était venue, à leur demande, sauver un homme quelques jours plus tôt.

Puis ils l'avaient laissée là, se racontant les uns aux autres au fil des entrées et sorties, le crime incroyable qu'elle avait commis : oser demander, en tant que responsable du dispensaire, à être reçue avec un témoin essentiel, puis ensuite à faire sortir son collègue menotté sans raison, ceci afin d'aller faire son travail.

Sonnée, serrée dans ces fers telle une vulgaire traînée,  ce n'est que deux heures plus tard que le Sergent-chef Milburn s'était enquis de sa présence pour le moins étonnante dans leurs murs. Du rez de chaussée une voix féminine que Margarethe avait identifiée comme étant celle de la fameuse infirmière, avait ajouté aux explications du Medecin-Chef, qu'avant de rester digne dans son mutisme, elle avait osé … traiter un garde de pucelle...

Ainsi donc, il avait suffit de quelques mots pour que Margarethe d’Alun se retrouve mise aux fers en tenue de travail.


Dernière édition par Margarethe d'Alun le Dim 4 Juin - 23:45, édité 1 fois
avatar
Margarethe d'Alun
Admin

Messages : 216
Date d'inscription : 03/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://dispensaire.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Jeggan Gorsky le Dim 4 Juin - 16:25

Frustré, témoin de l'intégralité de la scène incroyable qui se déroulait là, Jeggan avait bien été obligé d'écraser sous peine de finir aux fers lui aussi. Pourtant il n'en pensait pas moins mais il fallait faire silence, ça n'aurait qu'empiré la situation !
Après avoir fait le tour des patients, il avait pris sa fin de service et était rentré chez lui, las et dégoûté des abus de pouvoir à répétitions à son encontre et à son entourage proche et qui ne faisaient qu'attiser la rage et la vengeance envers la garde.
Une nouvelle fois, il subissait ce sentiment d'impuissance insupportable face aux autorités, qui, soi disant, appliquent la Loi.
avatar
Jeggan Gorsky

Messages : 64
Date d'inscription : 27/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Margarethe d'Alun le Lun 5 Juin - 12:26

La soirée du dimanche avait été particulièrement profitable pour Margarethe.

Non pas que son "logement" fut agréable,  ni que les gardes aient finalement changé d'attitude à son égard, bien au contraire, mais les réflexions que lui avaient inspirée toute cette affaire la rendaient plus forte et plus motivée.

Etrangement plus sereine.

Et même si le manque de sommeil dû à un début de nuit, fort agréablement tourmenté par le spectacle donné par ses voisins de cellule, la rendait quelque peu flottante, c'est avec une assurance joyeuse qu'elle affronta les dernières heures de sa captivité.

Demain serait un autre jour et il s'annonçait fort beau.
avatar
Margarethe d'Alun
Admin

Messages : 216
Date d'inscription : 03/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://dispensaire.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Margarethe d'Alun le Mar 6 Juin - 19:33

Margarethe était sortie le soir du lundi, fatiguée mais digne. Le Chef Milburn avait su être courtois, professionnel et n'avait rien ajouté qui eut été humiliant ou moralisateur, ce que Margarethe avait apprécié.

En arrivant au dispensaire après être passée chez elle pour se laver et se changer, elle avait eu la surprise de voir l'équipe au complet devant le Dispensaire, l'attendant. Et une joie sincère l'avait assaillie. Elle ne s'était pas trompée sur cette équipe. Elle s'y sentait bien, elle était chez elle parmi eux... c'était comme une nouvelle famille. Et tout ce qu'elle avait vécu pendant les 48 heures précédentes avaient été effacées, gommées, oubliées, en une minute.

Par la suite, à cause toujours de cette Mina Stein, il y avait encore  eu des embrouilles. Elle était venue se plaindre de Jeggan qui était allé la voir sur son lieu de travail et n'avait apparemment pas su tenir sa langue. Le Major Karven et le Chef Milburn étaient venus chercher Jeggan pour contrôler les dires de Stein et, pendant que Jeggan était confronté à la demoiselle, s'en était suivi une discussion, fort courtoise, entre les membres du personnel et les officiers.

Les faits du samedi soir avaient été remis au clair, et le Major avait apparemment compris qu'il y avait eu beaucoup de bruit pour rien.

Toujours est-il que de nouvelles perspectives se profilaient entre la Garde Urbaine et le Dispensaire, et c'était une excellente nouvelle. Même si Jeggan Gorsky, ayant refusé de payer une amende, devait encore payer sa dette à la société en passant 24 heures de plus en geôles.


Dernière édition par Margarethe d'Alun le Jeu 8 Juin - 12:31, édité 2 fois
avatar
Margarethe d'Alun
Admin

Messages : 216
Date d'inscription : 03/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://dispensaire.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Margarethe d'Alun le Jeu 8 Juin - 12:28

La vie du dispensaire était désormais rythmée par les entrées et les sorties de patients qui n'attendaient pas d'être dirigés par des gardes ou des inconnus vers l'établissement de soins.

En effet la population avait  maintenant  bien compris qu'elle pouvait toujours trouver là une attention bienveillante et compétente à ses problèmes.

Blessés au cours de rixes ou d'entraînements, malades fiévreux ou ivres, mordus ou brûlés, jeunes femmes tout juste enceintes ou sur le point d'accoucher,  pauvres erres mendiants ou riches commerçants, jeunes combattants ou vieux briscards, une palette complète de patients défilaient donc chaque soir dans les salles de soins.

Dans la soirée du 7, Margarethe montrait quelques signes de fatigue, ou de lassitude.

Il y avait bien eu cet accouchement, dans l'après midi, près de six heures de travail qu'elle avait soutenu au domaine de Saintange, mettant au monde des jumeaux, mais il y avait surtout eu l'attitude déplorable du serveur à la Chope Sucrée. Elle s'y était rendue en amie, pour boire un thé, en compagnie de Jeggan, calme et désireux d'aplanir toute trace de conflit passé.

Mais le serveur, appelé par Mina Stein, avait assené qu'il ne le servirait pas. Puis il avait alors fait passer un message d'urgence sur le 911 pour alerter la Garde. Stein avait alors dit à Margarethe "qu'elle n'était pas une chipie mais qu'elle la prévenait qu'elle devait partir car il y avait une procédure d'éloignement contre Jeggan Gorsky et que la Garde allait arriver".

Furieuse, Margarethe d'Alun avait payé le rhum de Théa - une pièce d'or que la demoiselle avait apparemment mis dans une poche - du vol ? - qui l'avait bu d'une traite et ils étaient tous rentrés au dispensaire.

Le Major Stolen avait assuré le Docteur d'Alun de son soutien et de son impartialité concernant cette affaire. Mais Margarethe commençait à douter sérieusement de l'impartialité de l'ensemble des gardes urbains de Sa Majesté.


avatar
Margarethe d'Alun
Admin

Messages : 216
Date d'inscription : 03/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://dispensaire.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Marysol Lavandier le Ven 9 Juin - 10:55

Marysol prend ses marques, tout doucement, mais elle est inquiète.

Même si elle ne prête en général pas vraiment attention à ce qui se dit autour d'elle, bien trop occupée à rêvasser ou se questionner sur tout et n'importe quoi, les conversations vaguement entendues sur sa nouvelle collègue de la Chope l'ont amenée à se questionner sur la poursuite de son travail du lundi. Surtout que là bas aussi, certains ne se gênent pas pour dire du mal du dispensaire, ce qui l'a mise mal lundi dernier.

De plus, chaque fois qu'elle a croisé le Docteur d'Alun elle a senti que "quelque chose" n'allait pas et même si "la cheffe" reste gentille avec la jeune femme, elle a peur d'être virée.

Elle a donc décidé de demander un entretien en privé, pour éclaircir tout ça.
avatar
Marysol Lavandier

Messages : 16
Date d'inscription : 05/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Panthéa Johnson le Sam 10 Juin - 19:53

Il y avait beaucoup de choses que Panthéa n'aimait pas. L'oisieté, la paresse, l'orgeuil, la jalousie, les migraines, et même ces stupides romans à l'eau de rose qu'elle avait aperçus ouverts sur les genoux de certaines Hurleventoises.
Mais ce qu'elle détestait par dessus-tout, c'était de se faire remarquer.
La jeune femme mettait toujours un point d'honneur à exceller dans son travail, quelque soit la situation et quelques soient les échecs qu'elle aurait pu essuyés.
Alors quand elle apprenait que l'on disait encore du mal du Dispensaire, elle se retenait d'aller donner des coups dans les mannequins d'entraînement qui se tenaient, vaillants, dans la cour d'entraînement qui séparait les bâtiments de la Garde de ceux du Dispensaire.
Les multiples rebondissements de l'affaire Mina Stein, les rumeurs qui circulaient ainsi que les mésaventures avec la Garde rendaient son quotidien laborieux, mais jamais insurmontable. Elle ferait son travail, elle accueillerait toujours ses patients avec le sourire et une douceur bienveillante, elle aurait toujours un mot gentil pour les rassurer ... et elle trouverait toujours une solution à leurs problèmes, dusse-t-elle sacrifier sa vie personnelle pour ça.
D'ailleurs, avait-elle vraiment une vie en dehors de son travail ?
avatar
Panthéa Johnson

Messages : 64
Date d'inscription : 18/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum