La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Marysol Lavandier le Lun 12 Juin - 15:37


Sans la connaître véritablement, il ne fallait pas longtemps pour comprendre qui était Marysol Lavandier.

Simple, modeste, enthousiaste, transparente, la jeune femme abordait la vie avec le sourire et la candeur de ceux qui ont gardé intacte leur foi enfantine en la Vie et son corollaire indispensable, une curiosité insatiable et le désir simple d'être soi-même dans le regard d'un Autre.

Aussi, bien qu'elle affichait une petite mine triste lors de son arrivée au dispensaire,  l'ambiance bienveillante et la fréquentation de ses collègues  l'avaient peu à peu remise sur pieds.

C'est finalement au cours de  l'après midi du dimanche 11 que se fit le déclic qu'elle attendait.

Un homme blessé par balle avait été transporté au dispensaire et le Docteur Johnson l'avait l'opéré. Or il lui avait été permis d'assister à l'opération. Oh, bien sûr, dans son ignorance, elle n'avait guère pu aider. Tout juste lui avait-on permis de passer les compresses ou d'aider à porter le brancard. Mais le Docteur Johnson et l'assistant Gorsky, son ami Jeggan, lui avaient expliqué et montré chacun sa partie des soins. Et cela l'avait littéralement emballée.

C'était décidé. Elle aussi, elle serait chirurgienne, un jour.

La précision des gestes, la technicité de l'acte chirurgical, la concentration nécessaire, l'intensité du moment, tout cela l'avait fortement impressionnée.

Bien sûr, dans sa candeur, elle n'appréhendait pas l'ensemble du travail qui l'attendait pour se mettre au niveau du Docteur Johnson. De même qu'elle n'avait pas encore perçu combien il était peu question là d'empathie ou de "pont" comme elle l'avait appris avec la sorcière des moissons. Elle risquait fort d'être déçue par un apprentissage long et fastidieux.

Mais quelle importance, puisqu'elle avait enfin retrouvé sa joie de vivre. Il serait bien temps, plus tard, d'affronter les déconvenues si elles se présentaient.

Pour l'heure, on pouvait donc l'entendre chantonner dès qu'elle se retrouvait seule à ranger ou nettoyer, et rire avec ses collègues ou des patients quand le moment s'y prêtait.

avatar
Marysol Lavandier

Messages : 16
Date d'inscription : 05/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Margarethe d'Alun le Mar 13 Juin - 12:38


"C'est moi ou cette femme vient de me regarder durement, comme si elle me détestait ou m'en voulait ?"
"Non, vous ne vous trompez pas. Elle ne vous porte pas en son coeur, cela semble évident"
"Pourtant je la connais.. ou alors c'est justement parce que je la connais...".
"C'est une prêtresse de la Cathédrale, et...".


Le Professeur avait eu une très longue et très philosophique explication sur les dangers de l'Eglise qui éloigne les hommes du Sacré, clôture savante et pourtant amusante qui avait accompagnée Margarethe jusqu'à son logis en cette heure fort avancée de la nuit.

Pourtant, même si cette heure passée auprès de celui qui ne cessait de l'étonner, de par son comportement et son savoir, lui avait de nouveau redonné foi en la vie dans cette cité, le Docteur d'Alun ne pouvait s'empêcher de se questionner sur son travail.

Il lui avait été rapporté un autre fait, dans la soirée, sur un appel sur le 911 qui montrait de toute évidence que certains cherchaient à évincer le Dispensaire. Preuve qu'elle s'était lourdement trompée sur la sincérité de certaines personnes.

En se couchant ce soir là, satisfaite d'être allée chercher un peu de joie en dehors du dispensaire,  le Docteur d'Alun décida de mettre fin au projet qu'elle avait pourtant eu  à coeur de mener à bien au moment de son arrivée.

Lorsque l'on gérait une institution, il fallait savoir admettre ses erreurs pour pouvoir se remettre sur le bon chemin, celui que l'on s'était fixé au départ. Et celui de Margarethe d'Alun était simple, limpide même : travailler en confiance, avec de bonnes personnes, avec bienveillance, sans faux semblant et sans rancoeur.

Or depuis le lancement de l'équipe mobile ce n'était que ragots, rumeurs, méchancetés gratuites et sournoises. Pas de tous ceux qui s'étaient portés volontaires, bien sûr, fort heureusement, mais suffisamment pour semer le trouble au sein du Dispensaire.

La décision était donc évidente : il fallait dissoudre l'équipe mobile et trouver une autre façon de fonctionner avec celles et ceux qui continuaient de vouloir travailler en confiance avec le Dispensaire.


avatar
Margarethe d'Alun
Admin

Messages : 216
Date d'inscription : 03/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://dispensaire.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Marysol Lavandier le Mar 13 Juin - 18:54


"T'es qu'une pisseuse !"
La soirée du lundi, normalement consacrée à son travail de serveuse, démarrait mal  pour Marysol.
Elle avait les mains bandées, elle ne pouvait pas travailler mais elle avait tout de même souhaité venir elle même prévenir.
Jeggan, qui l'avait soignée, avait proposé de l'accompagner.
Et l'autre mijaurée l'empêchait d'entrer sous prétexte qu'il l'avait embêtée.

C'en était trop pour la jeune femme. Déjà que toutes les histoires entendues autour de Mina n'étaient pas vraiment faciles à gérer, mais là, c'en était trop.

" Ben si c'est ça je rends mon tabard !"
"...... sérieusement ?"
avait demandé Shales, le gentil garde à la porte.
"Ouais, sérieusement, tiens". Et elle lui avait tendu le tabard de la taverne, sans hésiter.

Après, bien sûr, elle avait regretté, un peu, surtout parce que cela ne se faisait pas, chez elle, d'agir ainsi sous le coup de la colère.
Et puis la patronne n'était pas là, qu'allait-elle penser ? Marysol n'était pas du genre à lâcher ainsi ses engagements.

Mais là, c'en était vraiment trop.

Et ce soir là, elle se coucha de très bonne heure, triste d'en être arrivée là.

avatar
Marysol Lavandier

Messages : 16
Date d'inscription : 05/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Jeggan Gorsky le Mer 14 Juin - 18:13

Non pas que ça soit 'fatal', mais dans le parcours relativement chaotique de la vie de Jeggan, ce moment là devait bien arriver ! Et on y était ...

Allongé et immobile dans une chambre du Dispensaire, un pansement sur la joue droite balafrée et un bandage épais autour de son torse, il somnolait. Clavicule fissurée, côtes froissées ... il s'en tirait pas trop mal. Le vrykul l'avait chargé avec son casque à cornes tête baissée, comme un taureau, et en plein thorax. Heureusement pour lui qu'il était agile et vif, il avait réussi à échapper avant ça à un coup de hache et deux coup de poing en plaques. Mais la charge au casque avait eu raison de lui et il s'était retrouvé projeté au mur avant de s'écrouler au sol sur le plancher de la taverne, le souffle coupé.

A présent, il lui fallait juste encore un peu de temps pour récupérer, les soins Lumineux avaient été appliqués par Marge et s'avéraient bénéfiques. Mais il avait hâte de sortir de ce lit et reprendre sa place à son travail, et aussi à sa maison, auprès de Cathy.

Robuste et habitué à prendre des roustes, celle-ci, bien que douloureuse, n'était finalement qu'une de plus à son palmarès de bagarreur ....
avatar
Jeggan Gorsky

Messages : 64
Date d'inscription : 27/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Marysol Lavandier le Dim 18 Juin - 13:34

Après mûre réflexion, Marysol s'est décidée à écrire une lettre de démission à la patronne de la Chope Sucrée.  

Continuer à y travailler un seul soir par semaine aurait été tout à fait possible, même si sa nouvelle patronne lui avait laissé entendre que cela ne pourrait durer éternellement. Mais les récents évènements et l'altercation entre le videur de la Chope et Jeggan avant son service du lundi précédent ont eu raison de ses craintes.

Avec l'éducation reçue et sa personnalité, jamais une telle chose aurait dû arriver, car dans la famille Lavandier, "ça ne se faisait pas" de laisser tomber ainsi un engagement, sans une franche explication préalable. Mais il y avait eu bien trop de mensonges, de paroles venimeuses et de désagréments, tous venus de cette "pisseuse" dont elle s'était méfiée dès son arrivée.

La lettre, simple et franche, écrite le samedi a donc été déposée à la Chope avant que ne démarre la nouvelle semaine et que se profile le service qu'elle aurait été incapable de reprendre.



Le 18 du Mois 6.

Madame La Patronne de la Taverne de La Chope Sucrée,


Lundi de la semaine dernière, je suis venue avec Jeggan pour prendre mon service avec les main bandées parce que je me suis blessée avec les plantes de Dame Satya. Jeggan il était là pour expliquer mon problème et demander à ce qu'on me permette de pas toucher aux boissons, juste débarrasser ou ranger, pour pas encore plus abîmer mes mains.

J'ai pas tout compris mais Mina elle a refusé que Jeggan entre dans la taverne et je la sens pas de toute façon cette fille là.

C'est Jeggan qui m'avait permis de rentrer chez vous et Jeggan c'est mon ami pour la vie, alors jamais je pourrai accepter qu'on me laisse entrer chez vous et pas lui, surtout pour des menteries.

J'ai déjà rendu mon tabard à Shales, et il a du vous le dire. J'aurais aimé vous en parler, à vous, mais il y a encore eu des embrouilles après et moi je veux rester en dehors de tout ça. Alors voilà, je suis désolée d'agir comme ça parce que c'est pas du tout dans mes habitudes, Madame La Patronne, mais je reviendrai pas à la taverne pour servir le client.

Je vous dis au revoir, sans rancune, c'est pas vous qui êtes en cause, mais moi je peux pas faire mieux que ça,

Marysol Lavandier
avatar
Marysol Lavandier

Messages : 16
Date d'inscription : 05/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Margarethe d'Alun le Lun 19 Juin - 10:58



Tandis que les rues de la ville se remplissent et se vident au gré des heures et des jours, le dispensaire, lui ne désemplit pas et chaque soirée apporte son lots de patients ou de blessés.

Néanmoins, de plus en plus de patients, inconnus des médecins permanents, se présentent, se font soigner et font alors état de “rumeurs” négatives concernant le dispensaire et la qualité des soins qui y sont donnés.

Tous, sans exception, repartent souriants, remerciant celui ou celle qui a pris de son temps pour soigner  blessure ou maladie. Tous, sans exception, stipulent qu’ils ne comprennent pas l’objet de ces “rumeurs” et se questionnent sur cette malveillance.

A la demande expresse du Docteur d’Alun, et ce depuis plusieurs jours, le personnel du dispensaire, soignants et vigiles, tâche de ne pas écouter ou prendre en compte ces “rumeurs”.

Pourtant il est bien difficile, certains soirs, de ne pas être étonné par certains comportements, intempestifs et étranges, comme celui de cette personne se disant “digne représentante de l’Etat Major”, arrivée sans crier gare pour “prendre en charge” un blessé amené au dispensaire et laissant entendre qu’elle seule était à même de gérer l’affaire sous couvert de son “autorité”, bien évidemment supérieure.

D’où viennent ces “ordres” et ces “rumeurs”, de qui ces personnes tiennent-elles leur autorité, par qui véritablement la cité est-elle gérée, les questions soulevées par les récentes affaires ne cessent de troubler les esprits de ceux qui aimeraient pouvoir simplement faire leur travail.

Le docteur d’Alun est convoquée à la Chancellerie. Peut-être sera-t-elle entendue sur ces questionnements.

.
avatar
Margarethe d'Alun
Admin

Messages : 216
Date d'inscription : 03/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://dispensaire.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Panthéa Johnson le Mer 21 Juin - 2:28

Ce matin là, le 21 juin de l'an 37, le dispensaire se réveilla à la douce odeur d'un gâteau au chocolat, que le cuisinier avait préparé pour tout le personnel.
Sur le gâteau, une décoration raffinée, un effort de la part du cuisinier qui y avait mis tout son coeur :
"Joyeux anniversaire, Panthéa"
avatar
Panthéa Johnson

Messages : 64
Date d'inscription : 18/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Margarethe d'Alun le Mer 21 Juin - 11:43

BON ANNIVERSAIRE THEA !!!!





Avertie par le chef cuissot de la réalisation du gâteau, Margarethe a organisé en secret une petite fête pour le Docteur Johnson et c'est avec un plaisir non dissimulé qu'elle a accueilli  Théa au milieu de tout le personnel, au son de la traditionnelle chanson et les mains garnies de divers petits cadeaux sans prétention mais tous choisis avec l'intention de faire plaisir :

- un livre de vieux contes stromgardiens, illustré par un célèbre dessinateur de la cour ;
- une figurine, type soldat de plomb, d'un jeune cadet en costume de l'Armée Stromgardienne ;
- une bouteille d'un excellent  rhum arrangé, vieux de plusieurs années, venu des îles du Sud ;
- un album de gnomographies, à remplir, avec une couverture personnalisée au nom de Panthéa ;
- une petite boule de neige avec en son coeur une demoiselle qui se dénude d'un mouvement de main.
avatar
Margarethe d'Alun
Admin

Messages : 216
Date d'inscription : 03/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://dispensaire.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Jeggan Gorsky le Jeu 22 Juin - 14:46

Jeggan avait passé un petit moment devant le panneau d'affichage le concernant, lisant et relisant pour tenter de trouver la farce .. mais non ! C'était vraiment des compliments sérieux, juste pour lui ! C'était bien la première fois de sa vie qu'on le félicitait officiellement pour son travail et qu'il était mis en avant devant les autres...

Il s'en trouva fier et heureux. Tout allait trop bien pour lui, les collègues du Dispensaire grandissaient l'équipe et paraissait tous bien sympathiques, malgré une certaine appréhension vis à vis de l'élémentaire tout mouillé qui rôdait près de la porte d'entrée, c'était la première fois de sa vie qu'il approchait la 'chose' d'aussi près et son instinct vis à vis de cette flaque vivante ne lui présageait rien de bon ... il décida alors de rester à distance, connaissant sa malchance légendaire !

Mais cela ne gâchait en rien sa bonne humeur et on pouvait voir distinctement dans son comportement qu'ici, il était à l'aise et heureux, la reconnaissance affichée par la Chef semblait l'avoir mis en état de grâce ...
avatar
Jeggan Gorsky

Messages : 64
Date d'inscription : 27/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Andrew Whitehill le Jeu 22 Juin - 16:14

Andrew s'était réveillé aux aurores après tout, il n'avait pas bu beaucoup. Il était frais et préparé à poursuivre son travail. Il enfila rapidement son armure et son tabard en observant sa chambre au Dispensaire. Il se fendit d'un sourire fier en observant le lion sur le tabard du dispensaire. Il poussa délicatement la porte de sa chambre pour s'avancer vers l'entrée.

Son bras lui faisait encore mal. Il l'observa un instant dans un léger rictus de douleur. Il passa son bras gauche couvert d'écorchure sous l'eau et tirant un bandage, il se l'enroula autour de l'avant-bras rapidement essayant d'imiter piteusement le personnel du Dispensaire. Il jura un instant en se contorsionnant pour faire le tour de son bras et faire un nœud.

Il posa finalement un air glorieux sur le dispensaire qui était vide à cette heure. Personne pour admirer sa victoire contre lui-même. Il posa doucement sa main sur le pommeau de son épée pour la reposer et arrivant près de l'entrée, il poussa la porte laissant le vent matinal lui ébouriffer sa crinière rousse. Il ne pensait pas voir débarquer du monde de si bonne heure. Jugeant cela d'un œil, il tira son épée et mit à faire des moulinets avec comme pour ne pas perdre la main. Cela faisait peu de temps qu'il avait quitté l'armée, mais il avait cette volonté qu'on les soldats de se maintenir en forme pour un éventuel combat.

Il se doutait que ce ne serait pas des adversaires aussi redoutables que des Guerriers de la Horde ou des Bandits de grands chemins, mais la ville d'Hurlevent regorgeait de sombres surprises et il était devenu le protecteur armé du Dispensaire. Il se devait de le défendre corps et âme contre ceux qui voudraient s'en prendre à la bâtisse ou au personnel. Il murmurait ce devoir à demi-mot en observant la ville qui s'éveillait doucement.
avatar
Andrew Whitehill

Messages : 3
Date d'inscription : 20/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Panthéa Johnson le Ven 23 Juin - 3:49

Panthéa Johnson avait parcouru les locaux du Dispensaire toute la nuit, veillant à ne réveiller personne dans sa frénésie ordonnatrice. Son pas léger et silencieux avait retrouvé un mouvement très martial tandis que tout son corps affichait une droiture qu'elle semblait avoir abandonnée ces derniers temps.
Son regard pétillant et son sourire complice avaient cédé la place à des yeux sévères et à un visage étrangement fermé que peu, dans Hurlevent, lui connaissaient.
La jeune femme semblait cependant soucieuse de paraître inchangée, et faisait mille efforts pour toujours accorder un sourire avenant aux patients qui s'étaient rendus au Dispensaire cette nuit-là, de même qu'au personnel qui l'aura croisée.
avatar
Panthéa Johnson

Messages : 64
Date d'inscription : 18/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Margarethe d'Alun le Ven 23 Juin - 12:17



Indéniablement, la vie au Dispensaire évoluait, et tous pouvaient sentir et dire, sans se tromper, qu’elle évoluait positivement et même quasi idéalement.

Il y avait tout d’abord eu l’entretien avec son Honneur le Chancelier Lynch qui, le 20 au soir, avait permis au Docteur d’Alun de s’exprimer en toute franchise sur la totalité des “affaires” ayant donné lieu à des “rumeurs”.

Le Chancelier s’étonnant de ce que ces “rumeurs” faisaient état d’une toute autre personnalité que celle qu’il avait devant lui ce soir là, en compagnie de sa greffière, Margarethe avait pu lui confier sa vision du monde dans lequel ils évoluaient, un monde où la fourberie  se disputait la primeur avec la nuisance, un monde que certains s’évertuaient à rendre malsain alors que la plupart des citoyens rêvaient, eux, de simplement pouvoir vivre au mieux sans causer de tort à quiconque. Un monde qu'elle avait du apprendre à côtoyer, au prix parfois d'une attitude peu amène.

“Il vous a été proposé de vous défendre et vous n’en avez rien fait, pourquoi ?” demanda le Chancelier à propos de sa mise en geôles.  “C’était un procès à charge contre moi, sans autres témoins que ceux qui m’accusaient, je n’ai pas souhaité rentrer dans ce jeu de la pseudo écoute et j’ai tout simplement laissé dire” avait expliqué Margarethe. “Mais cela a joué en votre défaveur, Demoiselle d’Alun” s’était étonné le Chancelier. “Votre Honneur, il a été décidé, certes arbitrairement selon moi, que je devais faire une peine de 48 heures. Or j’ai purgé cette peine sans rechigner, sans un bruit, sans même un mot. Ne suis je pas désormais exempte de toute poursuite ou condamnation ? Il me semble que rien ne peut m’être reproché désormais. Tenter de me disculper n’aurait fait qu’envenimer les choses, et selon moi, peine perdue quant à mon attente de vérité”.

Cela n’était qu’un des nombreux points évoqués avec le Chancelier, et certes non des moindres, mais la conversation était restée neutre, bienveillante et respectueuse, et l’entretien s’était terminé pour Margarethe sur un sentiment de page enfin tournée avec l’espoir d’un renouveau à venir.

Renouveau qui, indéniablement là encore, avait pris corps la veille au soir, dans un bureau du Dispensaire, grâce à l’entrevue tardive mais non point professionnelle, chaleureuse et bienveillante avec le Major Karven Stolen.

Tous les points litigieux avaient été évoqués, qu’il s’agissait des relations entre l’infirmerie de la caserne et le Dispensaire, le comportement des uns et des autres, l’attitude à avoir dans tel ou tel cas, les prérogatives des uns sur les autres, nulles en termes de droits mais respectueuses en termes de devoirs, les dissensions passées et présentes, les différents cas de prise en charge des blessés, avec un respect strict de la mission de chacun, la sécurité de la cité pour la Garde Urbaine, et le soin offert à cette même cité pour le Dispensaire, jusqu’à y compris les réticences du Docteur d’Alun à devoir confier des patients à de soit disant “experts” de la Lumière à peine sortis de l’école alors qu’elle même, paladin confirmée, rechignait à user de cette source inépuisable d’énergie sans un minimum de respect.

Au sortir de cette entrevue de près de deux heures, Margarethe était certes fatiguée, mais sereine et souriante. Le Major avait promis d’établir une note afin que l’ensemble des gardes puissent désormais calquer leur comportement sur ce qui avait été décidé entre les deux responsables, et Margarethe avait la ferme intention, elle, de faire signer le nouveau règlement qu’elle allait édicter.

Il était en effet indispensable, selon elle, de prendre certaines dispositions afin de s’assurer que plus jamais il ne puisse leur être reproché un quelconque manquement à ces nouvelles règles de savoir vivre entre la Garde Urbaine et le Dispensaire de la cité de Hurlevent, règles que les deux responsables matures et motivés comptaient bien mettre en place. D'autant plus que les effectifs du Dispensaire allaient croissant.

C’était son voeu le plus cher et pour la première fois, grâce au Major,  elle avait eu le sentiment d’être sincèrement écoutée, profondément respectée et même intimement comprise dans sa mission. Cet homme là semblait bien avoir la même vision du monde qu'elle.

Au petit matin du 23 alors qu’elle rentrait chez elle, trois heures largement passées après une dernière discussion avec le Docteur Johnson, le Docteur d’Alun n’avait jamais été aussi confiante en l’avenir.

avatar
Margarethe d'Alun
Admin

Messages : 216
Date d'inscription : 03/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://dispensaire.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Jeggan Gorsky le Dim 25 Juin - 22:03

Dans la soirée du dimanche, la jolie demoiselle Cathy Eyston est passée au Dispensaire pour y déposer une énorme tarte aux myrtilles à partager ainsi que deux grosses bouteilles de bière du Solstice .. "à consommer en fin de service" a-t-elle précisé.
Aussitôt emmenée en cuisine et victime d'une attaque de l'index en cours de trajet par un gourmand ... la tarte aura été découpée et mise à disposition du personnel le temps de la soirée.
avatar
Jeggan Gorsky

Messages : 64
Date d'inscription : 27/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Panthéa Johnson le Lun 26 Juin - 3:00

En dehors des moments où elle se consacrait à ses patients et des brèves discussions qu'elle avait avec ses collègues, Panthéa semblait ne plus sourire. Elle ne passait plus à la cantine, elle enchaînait les cafés et les cernes qui grandissaient sous ses yeux révèlaient des nuits passées à veiller. Sa voix autrefois enjouée et pleine de vie était désormais cassée et discrète. Certains auraient juré qu'elle perdait du poids à vue d'oeil.
avatar
Panthéa Johnson

Messages : 64
Date d'inscription : 18/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Margarethe d'Alun le Lun 26 Juin - 13:00



Au Dispensaire, comme dans toute organisation professionnelle, il y avait des décisions difficiles à prendre, quasiment tous les jours. Et si ces décisions devaient être prises par les personnes en charge du dossier ou du service, c'était souvent à l'unique responsable en chef que revenait en dernier ressort la lourde tâche de trancher, parfois dans l'urgence, après avoir si possible pris connaissance de l'ensemble des données.

Or, si cette tâche amenait toujours le responsable à se retrouver bien seul sur ce sommet virtuel que beaucoup rêvaient d'atteindre sans en cerner les véritables contours, si le médecin-chef en connaissait d'avance les désagréments, si  la femme d'expérience qu'elle était assumait toujours les conséquences de ses choix, Margarethe d'Alun ne s'attendait pas  à devoir ainsi trancher dans le vif, justement ce soir là, quelques petites heures après avoir discuté au port avec l'ancien Chancelier.

Était-ce un hasard si cet événement s'était déroulé le soir où elle s'était laissée approcher comme jamais depuis des mois ? Sans doute pas, et Margarethe, la femme, y voyait là comme une preuve que le destin frappait de nouveau à sa porte. Le médecin-chef, quant à elle, se félicitait d'avoir su aller au bout de ses convictions. Et la personnalité entière de celle qui dirigeait le dispensaire comme elle avait appris à diriger sa vie sentait qu'il lui était donné de nouveau la possibilité d'apprendre sur elle-même.

Que ce soit dans sa vie professionnelle comme dans sa vie personnelle, elle n'avait jamais usé de son autorité de gaité de cœur, mais elle avait appris à le faire en conscience et sans regrets, lorsque la situation dérapait. Dégager un homme de sa vie faisait partie de ces situations. En dégager un du dispensaire et de sa vie professionnelle avait été bien plus facile qu'elle ne s'y attendait.

Nul doute, grâce en partie au dispensaire, Margarethe d'Alun avait évolué, et elle était prête à vivre de nouvelles expériences.

avatar
Margarethe d'Alun
Admin

Messages : 216
Date d'inscription : 03/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://dispensaire.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Marysol Lavandier le Lun 26 Juin - 13:25


Sur le bureau de la cheffe a été déposé un petit papier.



Le fermier de la ferme Wollerton, dans les faubourgs, il dit qu'il peut fournir plein de bonnes choses à manger :

- des poulets déplumés, mais faut prévenir pour qu'il les déplume avant
- des fromages de toutes les sortes mais que de lait de vache
- du bon beurre jaune foncé pas trafiqué
- tout plein de légumes et de fruits frais (je suis pas sûre pour les fruits)
- des salades cueillies du jour
- du lard, mais faut attendre qu'il tue le cochon
- et des oeufs

Si y a besoin, il a dit aussi qu'il peut livrer.

Marysol
avatar
Marysol Lavandier

Messages : 16
Date d'inscription : 05/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Margarethe d'Alun le Mar 27 Juin - 13:08



Avant de quitter le dispensaire, au petit matin, passés quatre heures trente, Margarethe est allée au tableau d’affichage et a décroché, dans un silence assourdissant, l’affiche qui félicitait Jeggan. Puis, toujours parfaitement neutre et calme, malgré la colère palpable qui l’animait, elle a roulé l’affichette et la refermée d’un petit ruban. Enfin elle est descendue déposer le parchemin dans le casier y ajoutant un simple mot sur une page déchirée de son calepin. Enfin, elle est ressortie, toujours sans un mot, adressant un sourire poli au personnel de garde qui n’osait même plus la regarder de face tellement tout en elle irradiait de rage contenue.

Tout au long de la journée du lendemain, totalement neutre et apparemment vide de toute vie, Margarethe d’Alun aura assumé l’ensemble des tâches lui incombant, sans que personne ne puisse lui soutirer autre chose que le strict nécessaire pour assurer son service.

avatar
Margarethe d'Alun
Admin

Messages : 216
Date d'inscription : 03/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://dispensaire.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Margarethe d'Alun le Jeu 29 Juin - 16:06



Pour fêter dignement l’anniversaire d’Andrew, il fut demandé à Jeff, le chef cuisinier, de préparer un gâteau de saison avec les fruits offerts par Dame Cathy qui avait fait porter un panier garni tôt le matin, comme elle l’avait promis la veille.

Le champagne, offert lui aussi par dame Cathy fut mis au frais et le médecin-chef annonça à tout le personnel qu’une petite fête serait organisée en soirée.

avatar
Margarethe d'Alun
Admin

Messages : 216
Date d'inscription : 03/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://dispensaire.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Margarethe d'Alun le Sam 1 Juil - 16:09



Au courrier du jour, parmi les nombreux courriers adressés au médecin-chef, un bouquet de fleurs sauvages accompagné d’un petit mot. Le Garde originaire des Carmines  lui adressait un message pour lui signifier qu’il était arrivé à destination et que tout allait bien, comme convenu.

Bien sûr, dans ce courrier prévu et annoncé, il n’avait été question ni de fleurs, ni de paroles d’ordre semi-privé, et cela la dérouta. Margarethe hésita donc un moment avant de déposer le vase avec les fleurs blanches. Devait-elle le mettre sur la table de la salle commune, ou dans “son” bureau. Après tout, il y avait des tas de patients qui amenaient des cadeaux, des fleurs ou des sucreries, il n’y avait donc là rien d’étonnant.

Aussi disposa-t-elle les fleurs sur la grande table pour que tous en profitent, non sans pouvoir cacher une légère inquiétude. Non pas que l’origine des fleurs fusse découverte, mais de n’avoir pas su, elle, agir comme il fallait. Sa vulnérabilité pouvait être problématique, quand bien même elle affichait du mieux qu’elle pouvait l’assurance attendue d’elle, et elle craignait que cela n’empire. Il allait falloir redoubler de vigilance.
avatar
Margarethe d'Alun
Admin

Messages : 216
Date d'inscription : 03/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://dispensaire.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Margarethe d'Alun le Lun 3 Juil - 11:58

Depuis la soirée pitoyable et puérile qui avait animé une partie du personnel, l’ambiance au sein du dispensaire était encore lourde de méfiance et de questionnements.

Sous les sourires de façade adressés à ceux qu’elle ne verrait plus jamais comme avant, le docteur d’Alun conservait sa lucidité. Ce n’était pas pour rien qu’elle avait été nommée à ce poste, les haut gradés se doutaient bien qu’il y aurait des chausse-trappes et des trahisons, elle se devait d’assurer sa charge et tenir bon.

C’était d’ailleurs bien ce que le Major, consulté pour l’occasion, lui avait rappelé. Conserver la tête froide, garder le cap, continuer sur sa lancée et s’appuyer sur les institutions de Sa majesté ainsi que sur celles et ceux qui savaient, tout comme elle, séparer le bon grain de l’ivraie. C’était indispensable, essentiel, et ne devait pas souffrir d’une inattention due à sa vie personnelle.

Dans la nuit, seuls à la porte du dispensaire, Margarethe d’Alun et Théli Gardepont discutaient gentiment,  d’amour et de rencontres. Le jeune garde trouvait que le médecin aurait du plus souvent laisser place à la femme. Il pensait qu’elle aurait du prendre un peu de bon temps, cesser de ne penser qu’au travail et se laisser aller à croire de nouveau au bonheur.

“Oui.. vous avez peut-être raison, mais j’ai des responsabilités, Théli, et je ne peux me permettre de céder à une inclination, fut-elle doucement attirante…”.  


Un regard vers le ciel et les étoiles qui illuminaient la nuit. Il était loin le temps où vivre n’était que douceur de se découvrir et désir d’aimer. Reviendrait-il, ce temps béni des joies qui illuminaient ses jours,  elle n’en savait rien.

Le dispensaire tenait bon, malgré les tempêtes,  elle devrait peut-être s’en contenter encore longtemps.

avatar
Margarethe d'Alun
Admin

Messages : 216
Date d'inscription : 03/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://dispensaire.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Chenevier le Lun 3 Juil - 13:56

C'est aux premières lueurs du jour que le nouvel arrivant se sentait plus à l'aise, la fraîcheur des matinées d'été l'aidait peut-être à émerger de son lourd sommeil.

Les matins sont généralement assez calmes dans la Vieille Ville, tandis que la cité se remet d'une folle nuit hurleventoise, le calme règne.

On entend des échos du Quartier Commerçant, mais seule l'activité matinale de la Garde arrivait à troubler le silence.

Au alentours de la neuvième heure et alors que le prêtre profitait pleinement de sa pause, un premier blessé pointa le bout de son nez, Elias, allait devoir se remettre au boulot.

Chenevier

Messages : 2
Date d'inscription : 29/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Panthéa Johnson le Lun 3 Juil - 16:40

Les membres du Dispensaire avaient sans doute noté les absences à répétition du Dr Johnson. Celle qui veillait habituellement la nuit ne semblait même pas être là.
Panthéa passait ses journées enfermées dans la petite pièce qui lui tenait lieu de chambre, le nez dans ses livres. Quand quelqu'un venait toquer, elle ne répondait pas. Les quelques excursions qu'elle s'accordait parfois étaient exclusivement nocturnes, ou lorsque le reste du personnel n'était pas là pour la voir.
Depuis sa prise de parole devant le Dr d'Alun, la jeune femme avait bien senti que quelque chose s'était brisé. Elle se sentait traîtresse. Elle se sentait exclue. Ce sentiment ne lui était pas étranger, au contraire, et il ne la faisait même pas souffrir. Mais il fallait prendre une décision.
La décision.
Après tout, ne l'avait-elle pas dit ? Elle n'avait pas d'ami, seulement des patients.
avatar
Panthéa Johnson

Messages : 64
Date d'inscription : 18/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Margarethe d'Alun le Mer 5 Juil - 11:38



La vie au dispensaire reprenait son cours, petit à petit. La méfiance laissait de nouveau place à la bonhommie indispensable à la survie psychologique dans un établissement de soins, en de rares moments qu’il fallait savoir savourer.

En effet il fallait l’avoir vécu au quotidien pour comprendre l’humour parfois noir qui animait le personnel d’un hôpital. Côtoyer les blessures faites par l’autre, la douleur causée par les chairs torturées, les horreurs nées de l’âme humaine qui se vengeait sur les corps de ne pas avoir plus de prise sur la réalité intime des êtres, toute cette passion destructrice qui s’exprimait physiquement nécessitait un exutoire que l’humour grinçant des uns et des autres aidait à traverser.

Même le Major, venu très simplement prendre des nouvelles du médecin-chef à la fin de son service, avait su la dérider de quelques saillies bon enfant sur l’attitude guerrière à adopter face à l’adversité fourbe. Voilà un homme qui savait prendre le recul nécessaire pour survivre en terrain hostile, et converser avec lui était un plaisir simple que le docteur d’Alun appréciait à sa juste valeur.

Bon an mal an, les sourires revenaient donc sur les visages, malgré la défiance qui traînait encore dans les couloirs, malgré les blessés graves qu’il fallait soigner, malgré les visiteurs fous qu’il fallait gérer, et malgré les vies personnelles parfois compliquées, voire même, pour Margarethe, de douloureuses réminiscences d’un passé qui s’effilochait bien trop lentement à son goût.

On entamait le septième mois de l’année et il s’annonçait chaud en rebondissements de toutes sortes, vigilance et sérénité étaient plus que jamais de mise.
avatar
Margarethe d'Alun
Admin

Messages : 216
Date d'inscription : 03/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://dispensaire.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Margarethe d'Alun le Ven 7 Juil - 14:12


La directrice du Dispensaire  savait que peu de personnes comprendraient sa décision, mûrement réfléchie, elle savait aussi que des dents grinceraient et que des rires moqueurs fuseraient ici et là, mais Margarethe d’Alun avait de l’énergie à revendre, pour peu qu’elle se sente soutenue.

Or, malgré les événements récents qui avaient fait vaciller l’équilibre du dispensaire, l’équipe s’en retrouvait soudée autour d’elle, les partenaires sincèrement bienveillants et constructifs avaient émergé du lot, les patients et amis conscients du travail effectué s’étaient fait connaître, et même si tout n’était pas rose, loin s’en faut, du côté de sa vie personnelle, sa vie professionnelle représentait désormais un potentiel d’épanouissement et une source réelle de joies simples.

Et puis, l’homme qu’elle avait choisi pour adjoint le méritait. Certes, il avait un passé chaotique et une notoriété  émaillée de rumeurs douteuses, mais il était honnête, franc, fidèle, et foncièrement désireux de faire du dispensaire un projet de vie.

Elle avait hésité à lui en parler, au vu des aléas compliqués et douloureux de sa vie de couple,  mais elle s’était dit que cela pourrait justement lui permettre de se projeter en avant, dans un avenir peut-être lointain, mais plus serein et positif que le présent difficile qu’il vivait avec sa compagne, douloureusement atteinte dans sa chair.

Jeggan Gorsky avait donc été nommé Responsable-adjoint du dispensaire et rien ni personne ne réussirait à changer la décision de Margarethe d'Alun, hormis l’intéressé lui-même.
avatar
Margarethe d'Alun
Admin

Messages : 216
Date d'inscription : 03/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://dispensaire.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Barnabé Trias le Sam 8 Juil - 2:33

Tout juste recruté, le jeune homme s'était empressé d'aller chercher une tenue adéquate, comme on le lui avait indiqué, puis il s'était proposé pour le service du soir, et même de la nuit, espérant ainsi s'intégrer au plus vite. D'un naturel sociable il avait assez rapidement pris ses marques et il s'était amusé à essayer de comprendre les relations entre les uns et les autres.

Il avait aussi écouté les histoires du moment, l'attaque du dispensaire à la fléchette, l'accident causé à la compagne du responsable adjoint, les filles de la maison du quartier nain qui proposaient leurs services gratuits en guise de remerciements ou le recrutement d'une nouvelle soignante.

Il était rentré chez lui au petit matin, épuisé mais satisfait de ces premières heures passées au dispensaire.
avatar
Barnabé Trias

Messages : 1
Date d'inscription : 14/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie au jour le jour du Dispensaire [A faire vivre par tous]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum